M2M Group fait son entrée en Bourse

M2M Group fait son entrée en Bourse

Le pôle «Technologies» se renforce à la Bourse de Casablanca, avec la récente introduction en Bourse de la société M2M. Avec cette introduction, la société a déclaré une cession de 20% de capital, soit 129.555 actions, au prix de 1.095 dirhams.
La souscription débutera le 20 juin et s’achèvera le 22 juin, et sera pilotée par Attijariwafa bank et BMCE Bank en chefs de file, accompagnées de la Société générale marocaine de banque et Safabourse, filiale du groupe CDG. Il faut souligner que, préalablement à l’introduction en bourse, l’assemblée générale extraordinaire a décidé d’augmenter le capital  social de M2M à 26.125 Mdh.
Ainsi, l’offre  se décline en quatre types, selon qu’ils sont réservés  aux salariés du groupe, aux personnes morales et physiques exprimant des ordres inférieurs à 274 actions, aux personnes morales et physiques exprimant des ordres compris entre 274 actions et 6500 actions, ou aux institutionnels. A savoir que les méthodes de valorisation du titre utilisées pour fixer le prix de l’action sont les comparables boursiers avec un échantillon composé de Distrisoft, HPS, IB Maroc, Involys et Matel PC Market avec une pondération à 70% pour HPS puisqu’elle est la plus proche de l’activité de M2M. A la séance du 4 juillet prochain, seront prononcées l’introduction en bourse de M2M, et son inscription au second compartiment de la cote.
Ainsi, les objectifs recherchés par le management de M2M Group, à travers la présente opération d’introduction en Bourse seraient, notamment, d’institutionnaliser la société et son capital en ouvrant l’actionnariat au grand public, aux investisseurs institutionnels ainsi qu’aux salariés et partenaires de la société. Aussi, M2M vise à développer la notoriété de l’entreprise auprès de la communauté financière et du grand public, et de poursuivre et renforcer la logique de transparence et de performance dans laquelle  elle s’inscrit en se soumettant aux jugements du marché. Ainsi, une autre entité viendra s’ajouter à la liste des «cotées». Certes l’incidence de son introduction en Bourse n’est pas majeure sur la place boursière, il n’en demeure pas moins que la liste des sociétés «cotées» et qui opèrent dans le même secteur s’allonge. D’autre part, cela permettra sûrement de se rapprocher du seuil psychologique des 100 entreprises cotées aux alentours de 2010. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *