Maâzouz veut impliquer les MRE dans le développement

Maâzouz veut impliquer les MRE dans le développement

La contribution de la migration au développement. Ce concept d’actualité et qui semble épineux a fait l’objet, jeudi 16 mai à Rabat, d’une grande réflexion dans le cadre de la 6ème édition de la conférence sur les migrations internationales et le développement qui se tient pour la 1ère fois dans un pays du Sud.

Un événement qui, selon Abdellatif Maâzouz, ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des Marocains résidant à l’étranger, tombe à point nommé, puisque le département aux destinées auquel il préside est en phase d’élaboration d’une stratégie consacrée à nos ressortissants. Une vision dont le ministre a préféré ne pas dévoiler les contours tant qu’elle n’est pas entièrement peaufinée.

En rapport avec le thème de la conférence, M. Maâzouz a indiqué que notre pays tente de «trouver des moyens pour que les MRE déploient mieux leurs compétences au profit du développement».

A propos, par ailleurs, de la situation des MRE aux Pays-Bas après les mesures entreprises par le gouvernement néerlandais qui ne respectent pas les accords bilatéraux entre les deux pays, le ministre marocain a précisé que l’affaire est toujours en discussion.

Représentée par Manjula Luthria, la Banque mondiale, qui contribue à l’organisation de cet événement à travers son groupe de recherche, accorde une place de choix à la question migratoire. «On a observé une intégration croissante des marchés des capitaux.

Ce qui n’est pas le cas pour les travailleurs, d’où l’intérêt d’exploiter davantage de gains par rapport à l’intégration du marché d’emploi», a martelé Mme Luthria. Cependant, la question migratoire n’englobe pas seulement le marché d’emploi, plutôt elle concerne également la couverture sociale et la santé entre autres.

Ceci étant, cet événement a également été marqué par la tenue de plusieurs sessions. Dans un 1er atelier consacré aux profils migratoires et types de migration et animé par le Pr. Hein de Haas de l’université d’Oxford, celui-ci a laissé entendre que la migration ne contribue pas au développement.

Outre la Banque mondiale et le ministère marocain des MRE, la 6ème conférence sur les migrations internationales et le développement, qui se tient sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, est organisée en collaboration avec le Centre de Marseille pour l’intégration en Méditerranée, l’Agence française de développement et le Center for global development. Chacun de ces collaborateurs tentera de faire un apport à la question migratoire au Maroc lors de cet événement qui sera couronné par une conférence scientifique qui se tiendra les 18 et 19 mai à Ifrane.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *