Maghreb Growth Fund : Près de 25.000 dollars au profit des projets marocains innovants

Maghreb Growth Fund : Près de 25.000 dollars au profit des projets marocains innovants

«Le Maghreb Growth Fund» vise à faire valoir les compétences locales dans le domaine des nouvelles technologies, de l’énergie et de la santé. La diaspora maghrébine aux Etats-Unis se mobilise en faveur des jeunes investisseurs marocains, algériens et tunisiens. L’idée est née de Driss Temsamani, président de la Coalition maroco-américaine et vice-président de Citi Group chargé de la stratégie et du marketing pour les pays de l’Amérique latine. C’est un jeune Marocain qui a réalisé des prouesses en termes de stratégie et de marketing aux Etats-Unis. Son engagement, lui et ses compatriotes, a été couronné par la création d’un fonds dédié aux technologies d’information, en l’occurrence le «Maghreb Growth Fund». Annoncé lors des travaux de la deuxième édition de la «US-Maghreb Entrepreneurship Conference», ce projet vient mettre à profit l’expertise maghrébo-américaine pour le développement des compétences locales. Dans ce sens, une enveloppe allant jusqu’à 25.000 dollars par projet sera mobilisée, sur une durée de cinq années, afin de mettre en application des idées innovantes dans le domaine des nouvelles technologies, de l’énergie et de la santé. Le départ est prévu, donc, du Maroc pour s’étaler durant les cinq prochaines années en Algérie et en Tunisie. «L’intérêt primaire de ce fonds est de faire valoir les compétences locales dans des domaines phares. Nous avons créé une synergie, grâce à la volonté des investisseurs maghrébins et arabes issus de la diaspora afin de financer les entrepreneurs porteurs d’idées novatrices et qui malheureusement peinent encore à accéder aux financements», souligne M. Temsamani. Chaque pays aura donc son propre fonds et ce, selon sa réglementation, ses structures et la particularité des projets présentés. Le retour d’investissement est, pour sa part, fixé à 18% sur cinq ans d’exécution. «Nous ne nous sommes pas dans une logique de prêts mais de risques», précise l’initiateur du «Maghreb Growth Fund». Sur le plan technique, le projet prendra au maximum une année pour son démarrage. «Nous allons procéder de 6 à 12 mois par la construction d’un portfolio de projets à présenter plus tard aux agences américaines qui pourraient, éventuellement, nous aider et aboutir prochainement à leur concrétisation», précise M. Temsamani. La particularité de ce fonds réside dans le fait qu’il permettra au bord local PNB-Napeo de gérer la réalisation des projets choisis. «Dans un commun accord avec le bord local du PNB Napeo, des entreprises marocaines prendront la supervision du déroulement du projet sur le plan national», apprend-on. Ainsi le «Maghreb Growth Fund» donnera une opportunité pour les futurs entrepreneurs marocains de développer un nouveau modèle de management favorisant la diffusion de leur projet aux niveaux régional et international.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *