Maghreb : La BCP entre dans le capital de la BMICE

Maghreb : La BCP entre dans le capital de la BMICE

La Banque centrale populaire (BCP) a été autorisée à prendre participation dans le capital de la Banque maghrébine d’investissement et du commerce extérieur (BMICE). Cette prise de participation s’élève à 6 millions de dollars américains, rapporte le dernier Bulletin officiel N°5884. Aussi, cette action s’inscrit dans le cadre de la réalisation des objectifs des pays de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et principalement celui de créer une banque maghrébine dédiée au développement de l’investissement et des échanges commerciaux entre lesdits pays. Ainsi, la création de cette banque a pour objectif de contribuer à la mise en place d’une économie maghrébine intégrée et de là, élaborer, réaliser et financer les projets d’intérêt commun, agricoles, industriels et autres. Mais également, cette banque aura pour objectifs d’encourager la circulation des capitaux et leur placement dans des projets économiquement viables et financièrement rentables et de développer les échanges commerciaux et les paiements courant y afférents, souligne la même source. Par ailleurs, la convention portant sur création de la BMICE a été ratifiée par les cinq pays de l’UMA et le Conseil ministériel sectoriel maghrébin des finances et de la monnaie. Ce Conseil qui s’est réuni à Alger les 15 et 16 mars 2010 a invité les pays membres de l’Union à désigner leurs actionnaires et à régler leur quote-part représentant 25% du capital souscrit qui s’élève à 150 millions de dollars américains à raison de 30 millions de dollars par pays et ce, avant la fin du mois de septembre de la même année. Aussi, le BO souligne que le conseil d’administration de la BCP et le comité directeur du CPM ont marqué leur accord le 22 décembre 2006 pour prendre une participation dans le capital de la BMICE. Par ailleurs, les objectifs assignés à ce projet, visent à développer le commerce entre les pays de la région du Maghreb arabe, à créer des projets maghrébins viables et à attirer et faciliter la circulation des capitaux dans l’espace maghrébin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *