Maghribcom pour mobiliser les compétences marocaines : Quand Maâzouz leur fait les yeux doux

Maghribcom pour mobiliser les compétences marocaines : Quand Maâzouz leur fait  les yeux doux

Mobiliser les compétences marocaines issues de la diaspora est l’objectif requis par Maghribcom. Une plate-forme a, ainsi, vu le jour sur la toile ciblant la communauté marocaine résidant à l’étranger, en lui servant de cadre formel de mise en circulation de l’information en termes d’opportunités d’affaires, de collaboration ponctuelle, d’investissement ou d’emploi. «Cette passerelle interactive nous permettra de servir de tremplin pour établir des partenariats gagnant-gagnant entre les opérateurs économiques, les universités et les institutions de recherche au Maroc et les compétences marocaines résidant à l’étranger», a indiqué, en marge de ce lancement, Abdellatif Maâzouz, ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des Marocains résidant à l’étranger. Le ministre a, par ailleurs, souligné que le portail accompagnera les grandes mutations du Maroc en ouvrant la possibilité aux talents marocains de prendre part au processus de développement engagé au Royaume. À cet égard, trois conventions ont été signées afin d’assurer en bonne et due forme la mise en œuvre de cette passerelle virtuelle. Ainsi de principaux acteurs marocains prennent part à cette action. Il s’agit en premier lieu de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) qui, en la personne de son vice-président Salaheddine Kadmiri, s’engage à promouvoir la plate-forme, et ce en informant l’ensemble de ses membres de cet outil ainsi qu’en fournissant les coordonnées des présidents de fédérations affiliées à la Confédération afin d’établir un contact direct entre le département de Abdellatif Maâzouz et les fédérations concernées. L’université Al Akhawayn se veut être également l’une des parties prenantes de la mise en œuvre de Maghribcom.
Ratifiée par son président Driss Ouaouicha, la convention de l’Université Al Akhawayn porte sur l’organisation d’activités, projets et formations en faveur des compétences issues de la diaspora, notamment les jeunes d’entre eux. La finalité étant de préserver leur identité culturelle et consolider le lien avec le Maroc. Sous un autre volet, l’université internationale de Rabat, représentée par son président Noureddine Mouaddeb, prend à sa charge le renforcement des relations des compétences marocaines résidant à l’étranger les impliquant davantage dans le développement socio-économique du Royaume. L’université internationale de Rabat organisera, en outre, des rencontres promouvant ainsi la recherche scientifique et établissant, entre autres, un cadre général pour collaborer avec le ministère chargé des MRE. Rappelons que Maghribcom s’adresse à toute personne issue de la diaspora porteuse de projet d’investissement, d’entrepreneuriat, d’exportation, d’expertise ou de savoir-faire pouvant être mis à contribution en faveur du développement du Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *