Malgré une conjoncture difficile : BMCI réussit l’exercice 2017

Malgré une conjoncture difficile : BMCI réussit l’exercice 2017

La BMCI a réalisé au titre de l’exercice 2017 un résultat net consolidé part du groupe de l’ordre de 547 millions de dirhams.

La Banque marocaine pour le commerce et l’industrie (BMCI) cartonne en 2017.  La filiale marocaine du Group BNP Paribas affiche de bonnes performances financières au titre dudit exercice, défiant ainsi la conjoncture économique difficile du marché. C’est d’ailleurs ce que confirme Laurent Dupucj, président du directoire de la BMCI lors de la conférence de presse tenue mercredi à Casablanca pour l’annonce des résultats financiers du Groupe. Les indicateurs sont ainsi au vert. La BMCI a réalisé au titre de l’exercice 2017 un résultat net consolidé part du groupe de l’ordre de 547 millions de dirhams.

Une valeur en nette amélioration par rapport à l’année passée puisque ce résultat s’est inscrit en hausse de 26,6% par rapport à l’année précédente. Le président du directoire a passé en revue les efforts déployés par le Groupe en vue de maîtriser et anticiper les risques. A cet effet, le coût du risque consolidé a baissé durant 2017 de 10,3%. Il s’est établi à cet effet autour de 524 millions de dirhams. De même, le taux de couverture de créances par les provisions des comptes sociaux s’est fixé à 79%. En revanche, le produit net bancaire consolidé de la BMCI s’est inscrit en léger repli. Il a baissé de 1,3% par rapport à 2016 pour atteindre les 3,02 milliards de dirhams en 2017.  «Hors l’effet exceptionnel en 2016 de la démutualisation de la Bourse de Casablanca, le Produit Net Bancaire consolidé est quasi stable, à -0,2%. La marge d’intérêt consolidée affiche une baisse de 2,5%, due à un effet de taux défavorable», commentent dans ce sens les représentants de la BMCI. Toutefois, la marge sur commissions consolidée a affiché une évolution positive. Elle a évolué de 2,8%. Il en est de même pour les résultats des opérations du marché qui se sont consolidés de 11,1% au titre de l’exercice 2017. En revanche, le résultat brut d’exploitation, consolidé de 1,4 milliard de dirhams, a fléchi de 2,4% par rapport à décembre 2016. En parallèle, les frais de gestion de la banque demeurent maîtrisés. Ils s’élèvent à 1,58 milliard de dirhams. S’agissant des crédits par caisse à la clientèle, ils ont atteint les 49,6 milliards de dirhams en 2017 légèrement en repli par rapport à l’année précédente (-0,5%).

L’encours moyen des crédits à la clientèle a, par ailleurs, augmenté de 3,6% par rapport à l’exercice précédent. Les dépôts de la clientèle consolidés se sont également inscrits en amélioration. Portant sur une valeur de 43,4 milliards de dirhams, ces dépôts ont augmenté de 2,8% comparé à l’exercice 2017.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *