Managem : Repli de 13% du chiffre d’affaires au premier semestre

Managem : Repli de 13% du chiffre d’affaires au premier semestre

Régression du chiffre d’affaires de Managem au premier semestre 2019. Le chiffre généré au titre des six premiers mois s’est nettement replié. Le Groupe relève une baisse de 13% par rapport à la même période de l’exercice précédente revenant ainsi à 2,16 milliards de dirhams. Managem qui vient de communiquer sur ces résultats financiers trimestriels attribue ce repli à quatre facteurs. Le premier consiste à la baisse importante que les cours ont connu sur le marché international.

On note à cet effet un repli de 62% pour le colbat, 16% pour le zinc, 11% pour le cuivre, 9% pour l’argent et 20% pour le plomb. Parmi les éléments ayant impacté le chiffre d’affaires de Managem, le Groupe cite le redressement des fondamentaux de la SMI ayant conduit à une hausse de 35% de la production d’argent ainsi que la hausse importante de la production d’or à Manub et ce grâce au démarrage de l’extension de 2.400 tonnes au Soudan. Parmi les facteurs cités on relève également la hausse significative de la production du Colbat. Les augmentations de capacité de traitement des matières secondaires ont en effet contribué à augmenter cette production de 36%. Managem a observé au titre du premier semestre une progression de son endettement net. Il s’est consolidé de 725 millions de dirhams pour se situer à fin juin 2019 autour de 3,51 milliards de dirhams. Cet endettement est marqué par «l’effort d’investissement du groupe, l’acquisition des titres complémentaires de «Tri-K» et la prise en compte des dettes liées aux contrats de location opérationnelle conformément à la norme IFRS 16 en application depuis janvier 2019».

Les dépenses d’investissement (Capex) se sont élevées à 798 millions de dirhams dont 30 % liés aux nouveaux projets de développement. Il est à noter que Managem a enregistré durant le premier semestre un avancement important en termes de réalisation de projets stratégiques. Les six premiers mois de l’année ont connu le démarrage de la production de l’extension Soudan et ce après achèvement des études, construction, montage et commissioning.
Le Groupe a par ailleurs finalisé les tests de démarrage de l’usine de traitement de rejets (haldes) de SMI et a par ailleurs acquis 30% complémentaires des titres de la joint-vointure auprès des partenaires Avocet Mining. Le Groupe détient à ce jour 85% de la société minière de Mandiana.
En parallèle au lancement de l’étude de faisabilité du projet cuprifère Tizet, le Groupe a également lancé le programme du financement du projet Tri-K en Guinée et des différentes études y afférentes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *