Marché boursier : Hausse de 216,7% de l’indice chimie en 2017

Marché boursier : Hausse de 216,7% de l’indice chimie en 2017

18 secteurs cotés ont enregistré une ascension respectable

L’année 2017 a été de bon augure pour les entreprises cotées. Plus de la moitié des secteurs représentés à la place boursière casablancaise ont réalisé une bonne performance durant ledit exercice. Une amélioration qui découle de la progression marquée de cinq valeurs ayant contribué à elles seules à hauteur de 5,01% en 2017. Citons à cet effet Marsa Maroc dont la valeur a grimpé de 36,75%, suivie de celle de Ciments du Maroc (30,20%), Attijariwafa bank (17,19%), Wafa Assurance (+6,45%) et Banque centrale populaire (+3,19%). C’est ce qui ressort du bilan annuel du marché action 2017 élaboré par les analystes de Crédit du Maroc Capital.

En 2017, la valorisation globale du marché boursier a atteint les 626,97 milliards de dirhams, en amélioration de 7,5%, soit 43,6 milliards de plus par rapport à l’exercice 2016. «Le comportement positif de la place casablancaise durant l’exercice 2017 trouve son origine dans les évolutions contrastées des secteurs phares de la cote», peut-on lire du rapport. Il s’agit des banques et télécommunications, des bâtiments et matériaux de construction et de l’agroalimentaire et production. Ces secteurs canalisent, conjointement, 71,63% de la capitalisation flottante totale. Notons que des 18 secteurs ayant connu une ascension respectable, la branche de chimie s’est particulièrement distinguée au titre de l’exercice 2017.

Son indice s’est placé en tête des variations annuelles marquant ainsi une hausse de 216,7%. Une performance qui est tirée par le bon comportement de l’action SNEP (+247,4%) et Maghreb Oxygène (30,19%). La filière «NTI» arrive en deuxième position enregistrant une hausse annuelle de 53,28% imputable à l’ensemble des valeurs du secteur, notamment après la hausse de HPS (116,65%). La troisième position revient à la branche des mines qui s’est bonifiée de 39,14%. En revanche, l’indice immobilier a affiché un repli en 2017. La baisse évaluée est de 14,29% suite à l’affaissement de la valeur d’Addoha (23,22%), Résidence Dar Saada (17,30%) et Balima (4,02%).

Le secteur «équipements électroniques et électriques» s’est déprécié de 8,06% suite au retrait de la valeur Nexans Maroc. Pour sa part, la branche bâtiment et matériaux de construction a accusé une baisse de 7,54% due à la contre-performance de Lafargeholcim Maroc (-19,18%) et de celle d’Afric industries (-19,49%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *