Marché de changes : 7,5 milliards DH de transactions à fin juillet

Marché de changes : 7,5 milliards DH de transactions à fin juillet

«La position nette de change des banques est revenue en juillet à 1,4 milliard de dirhams en moyenne quotidienne, contre 2,2 milliards en moyenne entre janvier et juin 2016».

C’est ce que révèle Bank Al-Maghrib dans sa dernière revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière. Sur le marché de change, Bank Al-Maghrib déclare avoir vendu aux banques 1 milliard de dirhams de devises, et ce contre 898 millions de dirhams en moyenne mensuelle entre janvier et juin 2016.
A fin juillet, le volume des échanges de devises contre le dirham a affiché une baisse de 1,6% .

Il s’est établi en moyenne à 13,3 milliards de dirhams. Le volume des transactions s’est situé en juillet à 7,5 milliards de dirhams. Les ventes ont connu dans ce sens une regression de 28,3%. Il en est de même pour les achats. Ils se sont repliés de 9,3% par rapport à la moyenne mensuelle enregistrée entre janvier et juin 2016. Notons que pour la même période , le dirham s’est apprécié de 0,58% par rapport à l’euro. Comparé au dollar, la monnaie nationale s’est dépréciée de 0,91%. Au niveau des banques marocaines, le besoin en liquidité reste persistant. Il s’est creusé à fin juillet de 21,2 milliards de dirhams contre 15,9 milliards de dirhams un mois auparavant. «Bank Al-Maghrib a ainsi injecté 18 milliards sous forme d’avances à 7 jours, portant ses interventions à 22,1 milliards dont 4,1 milliards injectés via les opérations de prêts garantis dans le cadre du programme de soutien au financement de la Très petites et moyennes entreprises TPME», explique la banque centrale dans sa publication précisant que «dans ces conditions, le taux interbancaire est passé de 2,03 à 2,19%».

Au fil de sa lecture de la conjoncture économique, monétaire et financière, Bank Al-Maghrib met en relief le redressement des réserves internationales nettes. Selon la banque centrale, les réserves se sont améliorées, à fin juin, de 24,4% comparé à la même période de l’année précédente. Elles ont atteint, au titre du sixième mois de l’année, une valeur de l’ordre de 243,6 milliards de dirhams. «Les réserves internationales nettes couvrent ainsi 7 mois et 6 jours d’importations de biens et de services contre 5 mois et 28 jours une année auparavant», relève-t-on dans  la publication de Bank Al Maghrib.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *