Marché interbancaire des devises : Près de 22,9 milliards de dirhams échangés en septembre

Marché interbancaire des devises : Près de 22,9 milliards de dirhams échangés en septembre

Le besoin en liquidité des banques marocaines s’est légèrement atténué durant le mois de septembre. La banque centrale relève dans sa dernière note de conjoncture une moyenne hebdomadaire de l’ordre de 75,2 milliards de dirhams contre 76,3 milliards de dirhams un mois auparavant.

Cette atténuation reflète, selon Bank Al-Maghrib, le reflux de la circulation fiduciaire.  A cet effet, la banque centrale a procédé à la réduction du volume de ses avances 7 jours. En un mois seulement, ces avances ont basculé de 75,1 milliards de dirhams à 70,5 milliards de dirhams en septembre. «Tenant compte également d’un montant de 2,8 milliards au titre des prêts garantis accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME, l’encours global des interventions ressort à 73,3 milliards», lit-on de la note de conjoncture de Bank Al-Maghrib  qui précise que dans ces conditions, le taux interbancaire s’est établi à 2,27% en moyenne, demeurant proche du taux directeur.

Sur le marché de changes, le mois de septembre a été marqué par une dépréciation de la monnaie nationale vis-à-vis de l’euro. Elle se serait repliée de 0,22% contre une appréciation de 0,79% par rapport au dollar américain. Bank Al-Maghrib  indique dans sa note de conjoncture «n’avoir tenu aucune séance d’adjudication depuis avril, contre 19 opérations de vente entre janvier et mars pour un volume total de 294 millions de dollars». Notons que la position nette de change des banques ressort à 10,3 milliards de dirhams à fin septembre contre 10,6 milliards de dirhams à fin août.

Au niveau du compartiment interbancaire, le volume des échanges de devises contre le dirham s’est établi en moyenne à 22,9 milliards de dirhams en septembre. Ce volume s’est inscrit en hausse comparativement à la moyenne enregistrée entre janvier et août 2018. On note à cet effet une progression de 42,2%. La banque centrale souligne également que «les volumes des opérations des banques avec la clientèle se sont situés à 20,4 milliards pour les achats au comptant et à 11,2 milliards pour ceux à terme, contre 21,2 milliards et 11,4 milliards respectivement en moyenne durant les huit premiers mois de l’année.

En ce qui concerne les ventes, celles au comptant ont porté, selon la banque centrale, sur un montant de 19,1 milliards et celles à terme sur 7,2 milliards, après des volumes respectifs de 20,8 milliards et 3,7 milliards entre janvier et août 2018.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *