Marché touristique russe : Ouarzazate lance son offensive

Marché touristique russe : Ouarzazate lance son offensive

Les atouts de la ville expliqués à 41 médias du pays des tsars

La ville d’Ouarzazate aura-t-elle à son tour sa part du marché russe ? Si la ville d’Agadir et de Marrakech restent les première et deuxième destinations demandées, la ville d’Ouarzazate reçoit pour la première fois une délégation de journalistes russes. Une opération organisée par l’ONMT Russie dans le cadre d’une visite de promotion de plusieurs destinations marocaines. 41 médias russes ont effectué un voyage à Ouarzazate les 18 et 19 avant de partir à la découverte d’autres villes. «Ce voyage dédié à 41 invités de la presse professionnelle, grand public et supports de luxe russes, est une occasion pour les professionnels du tourisme et les autorités d’Ouarzazate de mettre en valeur le grand potentiel de «la destination de rêve», Ouarzazate, a travers une programmation riche incluant aussi bien le patrimoine architectural (ksar d’Ait Benhaddou et Kasbah de Taourirt de Ouarzazate), l’activité cinématographique (studios et musée du cinéma), le tourisme d’affaires (palais des congrès )», souligne-t-on du côté du conseil provincial d’Ouarzazate.

Potentialités du marché russe

Avec 146,3 millions d’habitants en 2015 (selon les chiffres officiels russes), le pays constitue le 9e marché national au monde. L’économie russe se caractérise par l’importance des ressources en hydrocarbures (deuxième producteur mondial de gaz et de pétrole en 2013) et des richesses minières et naturelles du pays (charbon, or, nickel, cobalt, diamants, bois…). L’exportation de ces ressources naturelles représente plus des deux tiers des exportations russes. Les secteurs des services (télécommunications, finance, distribution) ont connu un essor important au cours de la dernière décennie. Notons que la Russie a connu de 2000 à 2008 une croissance moyenne de 7% par an. Elle a été durement touchée par la crise économique et financière de 2008, avec une récession de près de -8% en 2009. Le pays a renoué avec la croissance (autour de 4% par an) en 2010 et 2011 grâce à la bonne tenue des prix du pétrole et à l’augmentation de la demande interne. Le ralentissement ayant commencé en 2012 s’est confirmé en 2013 (croissance de seulement 1,3%) et s’est amplifié en 2014 (croissance de 0,6%). Le revenu net brut et le produit intérieur brut par habitant se sont établis respectivement à 13.210 et 12.735 dollars américains en 2014, avec un taux de chômage de 5,8% et un taux d’inflation de 9,8% en 2015, selon la Banque mondiale et le Fonds monétaire international.

S’agissant des caractéristiques du tourisme émetteur russe, il faut noter que le nombre de départs à l’étranger a connu une progression à deux chiffres puisqu’il est passé de 26 millions 693 mille en 2010 à 50 millions 428 mille en 2014, soit une progression moyenne de plus de 22% sur toute la période, sachant que la progression a été plus importante jusqu’en 2013 où le nombre de départs a atteint 53 millions 453 mille, avant de fléchir à 50 millions 428 mille en 2014.

La dépense des touristes russes dont la durée moyenne de séjour à l’étranger est de 12 jours avec une préférence pour le balnéaire, l’hôtellerie haut de gamme et l’achat de produits de luxe, a connu quant à elle une évolution considérable entre 2010 (30 milliards 169 millions de dollars américains) et 2014 (55 milliards 383 millions de dollars américains), la dépense moyenne par touriste se situe à près de 1.100 dollars américains.

Chiffres clés des voyages des Russes

Au niveau des dépenses, d’après Global Blue, la clientèle russe était en 2014 la deuxième nationalité la plus dépensière après la Chine malgré une diminution de dépenses. En outre, 48% des Russes considèrent le shopping comme indispensable pendant leurs vacances et leurs achats en détaxe représentaient 1.241 € par jour et par enseigne en 2014. 29% des Russes préfèrent voyager en couple sans enfants et 20% choisissent de voyager avec leur famille. 65% voyagent pour un motif de loisirs, 12% pour les affaires et 23% pour une combinaison des deux. La durée moyenne de séjour des Russes est de 12 nuits qu’ils passent dans 2 à 3 hôtels différents. La durée moyenne de séjour par hôtel est de 2-4 nuits pour 48% des Russes et de 4-6 nuits pour 27% d’entre eux. 37% des Russes réservent leurs voyages 1 à 2 mois à l’avance et 28% 3 à 5 mois à l’avance. 45% considèrent les recommandations d’amis dans leur choix de destination.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *