Marchés publics : Les travaux de construction et d’aménagement en tête de liste

Marchés publics : Les travaux de construction et d’aménagement en tête de liste

Pas moins de 403 appels d’offres concernent les marchés de travaux de construction et d’aménagement, suivis des marchés publics relatifs aux travaux de voiries, chemins et pistes avec 246 offres d’appels émis.

Les marchés de travaux de construction et d’aménagement sont en tête dans les appels d’offres. C’est ce que révèlent les chiffres dévoilés par la Trésorerie générale du Royaume (TGR) sur son site électronique dédié aux marchés publics. En effet, pas moins de 403 appels d’offres concernent les marchés de travaux de construction et d’aménagement, suivis des marchés publics relatifs aux travaux de voiries, chemins et pistes avec 246 offres d’appels émis.

En troisième place se positionnent les travaux d’assainissement, d’eau potable et de réseaux divers avec 185 appels d’offres en cours, suivis en quatrième place par les travaux d’électricité avec 160 appels d’offres établis par les différentes administrations de l’Etat. Concernant les marchés de fournitures, les statistiques de la TGR révèlent que 88 offres d’appels d’offres en cours sont liées au matériel et fournitures électriques, électroniques, électromécaniques et pièces de rechange. En seconde position arrivent les offres d’appels relatives au matériel informatique, logiciels et pièces de rechange avec 83 marchés publics, suivies en troisième place des marchés de fournitures qui concernent les équipements et produits médicaux, pharmaceutiques et de laboratoire avec 81 appels d’offres. 

Quant aux appels d’offres relatifs aux marchés de services, la TGR a enregistré 275 marchés publics relatifs aux études d’ingénierie, suivis des marchés de services qui concernent le nettoyage, gardiennage, entretien et maintenance avec 183 appels d’offres.

En troisième position arrivent les prestations d’essais, de contrôle et de laboratoire émises par les différentes administrations publiques avec 138 marchés publics.

En effet, ce portail des marchés publics avait mobilisé après sa création 3.500 acheteurs publics dont 1.624 administrations de l’Etat, 1.727 collectivités locales et 76 établissements publics, soit 36% des établissements publics soumis au contrôle financier de l’Etat. Cette base de données des marchés publics permet une vision globale et uniforme sur les différentes étapes de la commande publique. De même, une base de données fournisseurs a également été établie par la TGR afin de simplifier les procédures de passation des marchés publics. Par ailleurs, la dématérialisation des procédures des marchés publics avait franchi sa première étape de mise en application depuis l’entrée en vigueur, le 1er janvier 2015, de l’arrêté y afférent. Ainsi, les acheteurs publics se trouvaient dans l’obligation d’accepter les offres électroniques via ce portail des marchés publics pour les appels d’offres dont l’estimation est supérieure ou égale à 5 millions de dirhams HT.

Pour rappel, la soumission électronique a été généralisée à la totalité des marchés quel que soit leur budget estimatif, et ce conformément aux dispositions de l’arrêté n° 20-14 du 4 septembre 2014 relatif à la dématérialisation des procédures de passation des marchés publics, depuis le 1er janvier 2017.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *