Marina Casablanca : coup d’envoi royal

Marina Casablanca : coup d’envoi royal

Le coup d’envoi aux travaux de construction de la Marina de Casablanca a été donné hier, lundi 27 mars, par SM le Roi Mohammed VI. Dans cet immense chantier, au bord de la mer, le Souverain a présidé la cérémonie de signature d’une convention sur la Marina. Cette convention a été signée par le ministre de l’Intérieur, le ministre des Finances et de la Privatisation, le ministre de l’Equipement et des Transports, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de Mise à niveau de l’économie, le ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale, le ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales et le directeur général de la CDG.
SM le Roi Mohammed VI a également présidé la signature de trois conventions relatives au programme de développement régional touristique (PDRT) de la capitale économique. Le montant de l’enveloppe allouée à ce programme qui s’inscrit dans le cadre de la « Vision 2012 » s’élève à 2 milliards. L’objectif est de préparer la ville à recevoir 1,2 million de touristes et multiplier par trois le nombre de nuitées pour atteindre 3 millions à l’horizon 2012 contre 1,1 million en 2005.
«La phase d’aménagement de la Marina de Casablanca a débuté avec le coup d’envoi royal. Elle nécessite une enveloppe budgétaire de 900 MDH. Les travaux relatifs à cette phase devraient prendre fin dans une année, à compter d’aujourd’hui. Pour la construction, la durée est de 4 à 5 ans. Ce projet s’étend sur une superficie de 24 hectares, dont plus d’un hectare sur la mer », indique Mustapha Bakkoury, directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG). Et de préciser : «ce projet nécessite un investissement global de 5 milliards DH. Dans la réalisation de l’ensemble des projets de la Marina, nous comptons lancer des partenariats prochainement».
Les travaux de ce chantier se poursuivront jusqu’à l’horizon 2012. En plus du port de plaisance, ce projet prévoit la construction d’unités hôtelières, de bureaux, de logements, de commerces et d’espaces de loisir.
La Marina de Casablanca est un projet qui remonte aux années 1980. Avant l’implication de la CGD, à travers sa société «Al-Manar», la réalisation de ce chantier a connu des hauts et des bas. Ce projet a été confié initialement à Elie Lévy, à travers sa société Puerto Loisirs, qui s’est associé au groupe français Der Kirkorian. Mais, ce projet a fini par tomber à l’eau. (Voir ALM N°869 et N° 865). Et c’est la CDG qui reprendra les choses en main depuis le mois d’avril 2005. «Al-Manar» veut faire de la Marina un projet stratégique entre le port et la Mosquée Hassan II.

 Les quatre secteurs de la Marina


1. Marina : Articulé autour du port de plaisance, ce secteur est principalement dédié aux activités de tourisme, d’animation et de loisirs.

2. Remblais : Ce secteur concerne un bassin de plaisance sur une longueur de 200 mètres entre le boulevard et le chantier des blocs qui sera dissimulé derrière un écran végétal.

3. Portes Océanes : Cette partie a une vocation touristique, côté océan, et tertiaire, côté boulevard. On y trouvera des bureaux, des commerces de proximité, des équipements de loisirs et de tourisme ainsi que plusieurs îlots de services et d’équipements.

4. Jardins de la Grande Mosquée : Ce segment sera voué à l’aménagement d’un espace vert et de jardins et d’un équipement socioculturel qui vient fermer la perspective du mail piétonnier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *