Marines : Coopération maroco-française

La marine nationale française et la marine royale marocaine ont entamé, la semaine dernière dans la rade de Toulon, la sixième édition de l’exercice «Chebek» destiné à améliorer leur coopération dans la lutte contre la pollution maritime, annonce-t-on officiellement, hier, à Paris. L’exercice «entre dans le cadre général de la dynamique de coopération et d’amitié entre les deux pays. Il vise à poursuivre le développement de l’interopérabilité entre les deux marines», indique la marine nationale française dans un communiqué rendu public à Paris.
L’exercice «Chebek» se poursuivra jusqu’au retour des bâtiments marocains dans leur port d’attache, vers le 8 février prochain, et sera caractérisé par «des échanges d’équipages dans les hélicoptères et la participation de la frégate anti-sous marine Montcalm», ajoute-t-on de même source.
La première partie de l’exercice sera consacrée à l’entraînement et à la mise en oeuvre de l’hélicoptère de type Panther embarqué à bord de la frégate marocaine Mohammed V. La seconde partie sera consacrée à la maîtrise de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la lutte contre la pollution maritime. «Il s’agira d’un échange de savoir-faire entre les deux marines au cours de conférences et de débats, mais également de séquences pratiques de mise en oeuvre de matériel de lutte contre la pollution». C’est dans ce cadre qu’une démonstration de mise en oeuvre d’une pompe aspirante de grande envergure est prévue ce mercredi et aura lieu à partir du remorqueur Carangue dans la grande rade de Toulon.
Cette seconde partie sera également caractérisée par la participation du patrouilleur marocain de haute mer, Raïs Charkaoui, indique également la marine nationale française.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *