Marketplace, des galeries marchandes rentables

Marketplace, des galeries marchandes rentables

Une nouvelle ère du développement du secteur est enclenchée

Marketplace est assez important dans la mesure où elle constitue une porte d’entrée vers les marchés internationaux. Ces galeries marchandes proposent une variété de produits à prix compétitifs sans contrainte d’espace et de temps.

Elles s’imposent aujourd’hui comme étant un système de vente rentable sur la Toile. Les Marketplaces, ces galeries marchandes marquent un nouveau tournant dans le e-commerce au niveau mondial. Alibaba, Amazon, Uber, RnB ou encore Jumia et Avito au Maroc, ces espaces se veulent un nouveau canal de performance pour les vendeurs en ligne. Il s’agit en effet de places de marché virtuelles qui à l’instar des centres commerciaux physiques, exposent sous le même «toit» une panoplie de marques. «La Marketplace permet à un ensemble d’acteurs présents dans un certain nombre de domaines comme le Fashion, le High-Tech et l’électroménager de répondre aux besoins des consommateurs. C’est le seul modèle fiable dans le e-commerce partout dans le monde. Ces espaces fournissent une base de données clients assez conséquente permettant de faire un chiffre d’affaires important sur le monde entier», nous explique Ken Azran, directeur général de Shoppeos. Et de poursuivre que «nous, à titre d’exemple, avons scellé un partenariat avec Jumia afin de développer des ventes Shoppeos sur sa plate-forme, et ce pour la simple raison que Jumia a une force de frappe financière lui permettant d’avoir une Marketplace assez puissante au Maroc».

En effet, le poids de la Marketplace est assez important dans la mesure où elle constitue une porte d’entrée vers les marchés internationaux. Ces galeries marchandes proposent une variété de produits à prix compétitifs sans contrainte d’espace et de temps. Contrairement aux sites de deals qui opèrent autour d’une offre dans une durée limitée, la Marketplace offre instantanément un éventail de choix.  Elle permet au vendeur de réaliser un chiffre d’affaires additionnel. La Marketplace assure également la rentabilité de l’activité digitale en améliorant la visibilité de l’offre produit sur Internet. Elle permet aux vendeurs de cibler de nouveaux clients tout en maîtrisant les coûts. Toutefois, des enjeux restent à relever. Le plus grand, selon Ken Azran, est celui de garantir une logistique fiable passant du traitement des commandes jusqu’à la livraison du client final. Le coût logistique est assez lourd. Au Maroc à titre d’exemple le client paye généralement à la livraison, du coup il n’est en aucun moment engagé dans la transaction. Ainsi, dès qu’il y a un retour de marchandise cela impacte considérablement les marges du vendeur. Les acteurs opérant dans la Marketplace énumèrent dans ce sens trois défis. Premièrement la gestion de l’offre. Il faut avoir une offre cohérente avec celle de la place de marché. Le deuxième enjeu concerne la visibilité, à savoir faire coexister son propre site de commerce avec la présence digitale dont un commerçant peut disposer sur une place de marché. L’enjeu du coût n’est pas négligé. La nécessité étant de conserver un coût de commission Marketplace bien inférieur à celui que le vendeur peut avoir sur son propre site. Du côté client, la Marketplace lui offre une expérience d’achat inédite. La plate-forme permet une évaluation immédiate du produit exposé ainsi que celle du prestataire. Et pour cause : les commentaires échangés autour de l’offre permettent au client d’avoir une idée complète sur le produit ciblé et de faire son choix en toute conviction.

Comment ça fonctionne

Les fondamentaux de la Marketplace reposent sur une relation tripartite : client-vendeur-plate-forme. Contrairement aux sites e-commerce, la Marketplace propose une offre qui n’est pas à la propriété de la plate-forme. La Marketplace ne dispose pas de stock et ne s’occupe pas de l’acheminement de la marchandise. L’offre est ainsi mise en ligne soit par un distributeur de la marque ou un simple utilisateur comme c’est le cas pour Avito qui permet à ses visiteurs de mettre en vente un bien ou une prestation. Le modèle de la Marketplace s’articule en effet sur une expérience de navigation à la fois rapide et optimale. Quand l’achat est effectué, l’opérateur notifie le vendeur du produit et lui communique les informations nécessaires pour qu’il expédie la marchandise au client final. Pour chaque transaction passée, l’opérateur touche des commissions sans s’occuper des stocks et de la logistique. Le vendeur, quant à lui, profite de la Marketplace pour avoir une grande visibilité sur son produit et augmenter son chiffre d’affaires. Le visiteur bénéficie, pour sa part, d’une expérience client à des prix compétitifs. Rappelons qu’en parallèle des Marketplaces e-commerce, la Toile héberge des Marketplaces de contenu où l’on peut trouver gratuitement de l’information sans aucune transaction monétaire, tel est le cas pour Wikipédia et Youtube.

1 Comment

  1. Mech

    Article très intéressant mais quelques erreurs sont à relever:

    Uber n’est pas une marketplace. C’est un service de chauffeurs privés.
    RnB n’existe pas, c’est un style musical. Vous faites surement allusion à Airbnb, service de locations de maisons entre particuliers.

    Cordialement,

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *