Maroc-Allemagne : Une convention pour renforcer la durabilité de l’action du Centre de conseil agricole (Cecama)

Maroc-Allemagne : Une convention pour renforcer la durabilité de l’action  du Centre de conseil agricole (Cecama)

Le Maroc et l’Allemagne ont signé, lundi à Marrakech, une convention visant à renforcer la durabilité de l’action du Centre de conseil agricole maroco-allemand (Cecama), inscrit dans le cadre de la dynamique déclenchée par le Plan Maroc Vert.

Cette convention a été signée par le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, et la ministre fédérale allemande de l’alimentation et de l’agriculture, Julia Klöckner, en marge de l’ouverture des travaux de la 2ème conférence mondiale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) sur «la résistance aux antimicrobiens (AMR) et l’utilisation prudente des agents antimicrobiens chez les animaux», placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Ladite convention s’assigne pour objectifs de renforcer et valoriser les acquis réalisés par le Cecama et de donner un nouvel élan à l’action du Centre à travers l’entame d’une 3è phase, en vue de donner plus d’autonomie à cet établissement, qui se veut un projet stratégique consacrant la dynamique de la coopération établie entre le Maroc et l’Allemagne dans le domaine agricole.

Elle vise aussi à doter le Centre, réalisé par des partenaires marocains et allemands, de l’autonomie financière pour en faire un espace de partenariat entre les secteurs privés marocain et allemand, ainsi qu’à inciter le secteur privé à adhérer à la dynamique du renforcement de cette autonomie financière.

Inauguré en avril 2014, le Cecama propose différentes formations dans le domaine agricole, destinées aux agriculteurs, aux conseillers et à tous les intervenants dans le secteur.

Le Conseil agricole, inscrit dans la stratégie du Plan Maroc Vert, cherche à valoriser et à développer les compétences humaines, considérées comme facteur déterminant pour le développement et la modernisation du secteur. C’est dans ce sens que le Centre vise à diffuser la connaissance, transférer la technologie et à développer les capacités techniques des agriculteurs et des conseillers agricoles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *