Maroc-Chine : phosphate contre thé

Cette manifestation de trois jours connaît la participation de 13 compagnies de Xiamen exposant notamment des articles de confection, de lingerie, des lampes économiques, des vêtements d’enfant, des matériaux de construction et de décoration, des accessoires sanitaires, du matériel de pêche et des chaussures. Initiée en collaboration avec le Service commercial de l’ambassade de Chine au Maroc, cette exposition constitue une occasion pour les hommes d’affaires chinois d’examiner les opportunités d’investissement avec leurs homologues marocains. Le président de la CCISC M. Abdelhakim Kemou a, dans une allocution lue en son nom, souligné que le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et la Chine n’a pas cessé d’augmenter ces dernières années sous l’effet des importations marocaines de Chine. Ce volume, a-t-il précisé, a triplé en l’espace de six ans, passant de 1,13 milliard de dirhams en 1994 à 3,22 milliards en 2000. Il a ajouté qu’en 2002, le volume des échanges a atteint 4,51 milliards de DH contre 3,54 milliards de DH en 2001, soit une progression de 14,5 %. Il a en outre indiqué que les exportations marocaines vers la Chine portent notamment sur les phosphates, le minerai de cobalt et les engrais naturels et chimiques, alors que les importations marocaines de Chine concernent essentiellement le thé, des machines et appareils divers, des récepteurs radio, des produits finis de consommation et d’équipement, ainsi que des articles en céramique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *