Maroc–Emirats Arabes Unis: Vers le renforcement de la coopération économique

Maroc–Emirats Arabes Unis: Vers le renforcement  de la coopération économique

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a pris part, mercredi 2 décembre à Abu Dhabi, aux cérémonies de la célébration du 44ème anniversaire de la fête nationale des Emirats Arabes Unis. La visite d’amitié et de travail qu’effectue actuellement le Souverain aux Emirats ouvre un nouveau chapitre d’une coopération exemplaire. La coopération entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis est l’exemple même d’un partenariat constructif et fructueux. Sur le plan politique, les deux pays déploient une vision commune, notamment en termes de lutte contre le terrorisme.

Le Maroc et les Emirats Arabes Unis ont toujours harmonisé leurs actions au service des grandes causes, en l’occurrence la montée de violence à Al Aqsa, le dossier libyen ou encore la crise au Yémen. Par ailleurs, les deux pays ne cessent de réitérer leur soutien réciproque quant aux questions relatives à leur intégrité territoriale. C’est dans cette perspective que s’inscrit la visite royale. La finalité étant d’insuffler une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale et la hisser au niveau des relations politiques axées sur la concertation, l’entente et le consensus mutuel. Les deux pays œuvreront donc à réactiver les partenariats englobant les domaines économique, commercial et financier.

Les perspectives sont grandes

Le Maroc aspire à attirer davantage de sociétés et établissements économiques des Emirats. Le marché émirati est, en effet, une cible intéressante pour les opérateurs marocains. L’offre d’investissement émirati s’élève à 800 milliards de dollars. Les prévisions 2020 tablent sur une offre de 1,2 trillion de dollars.

De même, le volume global des investissements annuels offerts dans cette zone est de 90 milliards de dollars, dont uniquement 50% de disponibles. Casa Finance City Authority , grand pôle financier du Maroc et d’Afrique, ambitionne d’exploiter ce potentiel en émergent sur ce marché aux côtés de diverses sociétés du Golfe.

C’est dans ce sens que le Maroc œuvre à mettre en avant le rôle du CFC et à appuyer les établissements financiers, caisses d’investissement et sociétés de gestion des actifs émiratis dans leur conquête du marché marocain et africain. L’immobilier est également l’un des piliers du partenariat économique maroco-émirati. Les promoteurs émiratis expriment une confiance croissante dans le marché marocain, d’où l’importance d’asseoir des mécanismes efficaces destinés à la réalisation d’un partenariat exceptionnel entre les deux pays, et ce dans différents domaines. Rappelons que l’État des Emirats Arabes Unis est le premier investisseur arabe, et le troisième investisseur direct étranger au Maroc.

Les deux pays sont liés par une soixantaine d’accords et de coopération multisectorielle. En 2014, les Emirats Arabes Unis ont réalisé 55 milliards de dirhams d’investissements en Bourse. Ils ont, par ailleurs, fourni une contribution de 1,25 milliard de dollars dans le cadre de l’enveloppe des pays du Golfe, d’un montant de 5 milliards de dollars, destinée à soutenir le développement économique et social du Maroc.

Les Emirats Arabes Unis ont, en outre, financé des projets structurants au Maroc. Citons dans ce sens la Ligne à grande vitesse (LGV) Tanger-Casablanca, le complexe portuaire Tanger-Med et la rocade méditerranéenne. En revanche, la société émiratie Abar a procédé en 2011 à la mise en place de l’instance d’investissement touristique « Wessal Capital », et ce en coopération avec trois pays du Conseil de coopération du Golfe. Soulignons que les contributions des fonds souverains émiratis gagnent en vigueur. Les prises de participation s’élèvent à 40 % dans la société  «Ittihad» de pêche maritime, de 33% dans la société  «Delma » pour l’investissement touristique, de 82% dans le Groupe  «Rabab» et de 17% dans  «Annakhil Maroc-UAE».

La coopération économique en chiffres

Depuis 1976, le total des investissements débloqués par le Fonds Abu Dhabi pour le développement, au nom des Emirats Arabes Unis, s’est élevé à 7,3 milliards de dirhams émiratis, soit environ 2 milliards de dollars environ. Ce montant a été consacré à la réalisation de 64 projets de développement, concernant notamment les secteurs du transport, des infrastructures, des télécommunications, l’eau potable, l’habitat, l’enseignement, l’agriculture et l’électricité.
Se référant à l’Office des changes, les exportations du Maroc vers les Emirats Arabes Unis ont atteint les 217,35 millions de dirhams à fin juin 2015. Ses importations se sont chiffrées à 2,44 milliards de dirhams.

Les minéraux viennent en tête des importations marocaines en provenance des Emirats Arabes Unis avec plus de 1,04 milliard de dirhams, suivis de l’aluminium (375,52 millions de dirhams) et des dattes (233,08 millions de dirhams).

En revanche, le Maroc exporte vers les Emirats Arabes Unis principalement du prêt-à-porter (35,48 millions de dirhams), des voitures particulières (20,93 millions de dirhams) et des légumes frais (15,63 millions de dirhams)

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *