Maroc-Espagne: quand les patrons se rencontrent

La première rencontre maroco-espagnole des dirigeants d’entreprises destinée à resserrer les liens de coopération économique et financière au niveau du secteur privé, a été ouverte en fin de semaine dernière à Séville en présence de ministres et de dizaines de responsables de grands groupes industriels, bancaires et financiers des deux pays.
La première journée, ponctuée d’interventions et de débats entre les opérateurs économiques devant près d’un millier de participants du monde de l’économie et des affaires, devait être clôturée dans la soirée par le Premier ministre, Driss Jettou, et le président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.
La Confédération espagnole des dirigeants et des cadres supérieurs (CEDE), organisatrice de l’événement, qualifie ce rendez-vous de sommet économique "le plus important" jamais organisé entre les entreprises des deux pays. Cette journée vise à mettre à profit l’embellie politique qui caractérise actuellement la relation politique entre Rabat et Madrid pour impliquer davantage les entreprises, les établissements financiers et les organisations patronales des deux pays dans la dynamisation, le développement et la consolidation de la coopération économique entre le Maroc et l’Espagne.
La rencontre de Séville ambitionne d’encourager des initiatives concrètes en matière de partenariat d’affaires et d’investissements dans différents secteurs porteurs de l’économie marocaine et à faire mieux connaître les opportunités offertes aux hommes d’affaires espagnols aussi bien au niveau des grands chantiers publics qu’au niveau de l’initiative privée.
Trois ministres marocains et espagnols ont témoigné de l’excellence des relations entre le Maroc et l’Espagne, de l’engagement des deux gouvernements à faciliter le développement de l’initiative privée, à l’entourer des facilités et garanties nécessaires ainsi que de leur foi dans l’avenir des relations maroco-espagnoles, en particulier sur les plans économique et social. Du côté espagnol, ce sont le chef de la diplomatie, Miguel Angel Moratinos et la ministre des Travaux publics, Magdalena Alfarez, et du côté marocain, c’est le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, Salaheddine Mezouar, qui ont été délégués pour réaffirmer leurs engagements respectifs à accompagner les secteurs privés des deux pays dans la recherche d’une meilleure imbrication.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *