Maroc-GB : L’heure des examens

«Les journées britanniques au Maroc» c’est également l’occasion pour la délégation de profiter du cadre naturel de la ville d’Ifrane. Ainsi, pendant de jours, et ce à partir d’aujourd’hui, l’université Al Akhawayn accueille des participants de tout horizon.
Objectifs : promotion des relations commerciales entre le Maroc et la Grande-Bretagne et mise en place d’un programme d’activités sportives et culturelles, à travers des films anglais, des représentations théâtrales («The Natural Theatre Compagny») et musicales («MoMo», groupe marocain installé à Londres) et l’incontournable match de cricket (opposant les équipes marocaine et anglaise). La délégation britannique comprend des académiciens, des politiques, des hommes d’affaires, des représentants des ONG et de la presse nationale et anglaise. De même, participent aux débats des députés musulmans britanniques. Trois des membres de la délégation parlementaire siège dans les deux chambres de la Grande-Bretagne: la Chambre des communes et celle des Lords. Un représentant siègeant au Parlement européen assiste également à ces journées. Les ateliers portent sur quatre thèmes.
Le premier consiste en l’examen des questions relatives au dialogue interculturel. Sur ce point, l’ambassade de Grande-Bretagne met à son actif l’assiduité dans la pratique de l’islam des 2 millions de Britanniques musulmans. Il se trouve qu’en Grande-Bretagne, les Musulmans pratiquent leur culte dans plus de 1000 mosquées et centres de prières. La représentation au Maroc confirme que dans le monde arabo-musulman, ce phénomène de société reste méconnu. En effet, la Grande-Bretagne possède une des plus importantes populations musulmanes en Europe Occidentale. L’autre atelier traite du tourisme durable. Les chiffres révèlent que le Maroc accueille chaque année plus de 150 000 touristes britanniques.
Par ailleurs, on apprend que les visites des hommes politiques et des affaires se font fréquemment dans les deux sens. En tant que troisième partenaire commercial du Maroc, l’a choisi pour attirer les investissements vers les opportunités du pays. Aussi, le troisième atelier s’oriente vers l’examen des opportunités d’investissements. L’ensemble se réalise sous forme de stands d’exposition couvrant la présence britannique.
Par ailleurs, une campagne s’étalant sur 3 années comprendra des missions commerciales. Elles consisteront en campagnes publicitaires et des visites de hauts niveaux, indique-t-on auprès de l’ambassade de Grande-Bretagne. L’opération a été lancée depuis le 28 février de cette année. Le quatrième atelier met l’accent sur les médias et le changement. Pour leur part, les Britanniques s’assurent la couverture par la World Service de la BBC.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *