Maroc innovation : Quatre Clusters marocains s’engagent avec l’état

Maroc innovation : Quatre Clusters marocains s’engagent avec l’état

Pour inscrire le Maroc dans l’économie du savoir, quatre Clusters nationaux viennent de sceller un partenariat avec l’Etat. À cet effet, plusieurs contrats- programmes ont été ratifiés, mardi 6 septembre 2011 à Rabat, en présence de Ahmed Réda Chami, ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies. Ces contrats concernent la composante «promotion des Clusters», inscrite dans la «stratégie Maroc Innovation » fixant pour objectifs la production de 1.000 brevets marocains à partir de 2014 et la création de 200 start-up à l’horizon 2014. Sélectionnés suite au premier appel à projets, ces Clusters sont Maroc Numeric Cluster, Morocco Microelectronics Cluster, Mécatronique et Mécanique du Maroc E3M ainsi que le Cluster Océan pôle Tan Tan. À l’horizon 2013, ils seront 15 Clusters labellisés dans les secteurs industriels et technologiques pour une enveloppe globale de 62 millions de dirhams. Le deuxième appel à projet est prévu pour novembre 2011. Il concernera l’accompagnement de six autres Clusters au titre de l’année 2012. À travers les contrats-programmes, l’Etat et les Clusters définissent à la fois leurs obligations ainsi que les modalités d’attribution, de versement et d’évaluation du soutien étatique. Pour leur part, les Clusters s’engagent sur le nombre de projets de « R&D » collaboratifs, le nombre de brevets, le nombre de start-up créées ainsi que le nombre d’emploi et de formations réalisées. Dans cette optique, le soutien étatique consiste en l’octroi, sur une période de trois années, d’une subvention annuelle, dont le montant s’élève à 17 millions DH pour les quatre Clusters. Cette contribution a pour finalité la mise en place et le fonctionnement des structures d’animations des quatre Clusters. Par ailleurs, les quatre Clusters produiront, pour la même durée, 81 projets de R&D collaboratifs et 28 brevets. De même, ils s’engagent à créer 24 start-up et 266 emplois en R&D. Notons que la stratégie Maroc Innovation se veut une ligne directrice fédérant les diverses stratégies sectorielles en faveur de la production de la propriété intellectuelle et la promotion de l’innovation. Lancée en juin 2009, cette stratégie repose sur 13 chantiers visant l’émergence d’un environnement favorable à l’innovation. Ses finalités s’articulent autour de la gouvernance, les infrastructures technologiques, Clusters, mobilisation des talents pour l’innovation et le financement. Concernant ce volet, deux instruments ont été lancés en juillet dernier. Il s’agit en l’occurrence de «Intilak» et « Tatwir». Le premier outil permet de couvrir à hauteur de 90 % des dépenses liées au projet de développement dans la phase post création, dans la limite d’un plafond de 1 million DH. Tandis que le deuxième permet de couvrir 50 % des dépenses engagées dans le cadre d’un projet de développement de R&D, dans la limite de 4 millions de DH TTC.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *