Maroc-Koweït : Nouvelle dynamique de coopération

Maroc-Koweït : Nouvelle  dynamique  de coopération

Le Maroc vient de franchir un pas de plus dans le partenariat stratégique qui le lie aux pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG). La signature de sept conventions de coopération bilatérale et des promesses de soutien mutuel des deux pays étaient les principaux fruits de la 8ème session de la Commission mixte maroco-koweïtienne tenue mardi à Rabat.

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, et son homologue koweïtien, Cheikh Sabah Al Khaled Al Hamad Al Sabah,  qui ont présidé les travaux de cette session, ont ainsi signé des accords portant sur divers domaines de coopération.

Il s’agit d’un accord-cadre dans le  domaine des énergies renouvelables et de l’efficience énergétique, d’une convention sur la coopération culturelle et technique, d’un mémorandum d’entente  en matière postale et du programme exécutif du mémorandum d’entente de  promotion des exportations pour les années 2015, 2016 et 2017.

Ils ont, par ailleurs, procédé à la signature du programme exécutif de coopération industrielle pour la période 2015-2020, du programme exécutif de coopération éducative pour 2015-2018 et du programme exécutif de coopération dans le  domaine de la jeunesse et des sports pour 2015-2017. Lors des travaux de cette session, Salaheddine Mezouar  a salué le «rythme soutenu ayant marqué le  déblocage de la part du Koweït dans le financement quinquennal octroyé au  Royaume dans le cadre de ses relations stratégiques avec le CCG».

La contribution koweïtienne aux projets de développement marocains depuis 2002 est non négligeable. Les fonds d’investissement koweïtiens, notamment le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe et le Fonds koweïtien arabe de développement économique et social, participent au financement de plusieurs projets de développement dans le Royaume, notamment en ce qui concerne les infrastructures, l’agriculture, l’industrie, le tourisme et l’énergie.
Les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 100 millions de dollars, soit plus de 950 millions de dirhams, en 2014.

Quant aux investissements gouvernementaux, supervisés par l’Instance générale de l’investissement, ils se sont élevés à plus de 1,1  milliard de dollars, soit près de 9,5 milliards de dirhams. A cet égard, Cheikh Sabah Al Khaled Al Hamad Al Sabah a émis le vœu de voir ces investissements se développer davantage dans l’avenir. «Le secteur privé koweïtien doit accompagner cette  dynamique et tirer profit des opportunités d’investissement offertes par le  Royaume», a-t-il affirmé.

A l’issue de cette huitième session de la Commission mixte maroco-koweïtienne, les chefs de la diplomatie des deux pays ont, en outre, procédé à la signature d’un procès verbal de la session où les deux parties se félicitent de l’excellence des relations entre les deux pays. Les relations entre le Maroc et l’Etat du Koweït remontent à la visite de Feu SM le Roi Mohammed V à l’émirat en 1960, une visite qui a jeté les bases d’une coopération diplomatique effective depuis l’année suivante, 1961.

Elles ont connu une nouvelle dynamique depuis l’accession au Trône de SM le Roi Mohammed VI et ont, notamment, été marquées par un échange de visites entre les deux chefs d’Etat depuis la visite royale de 2002.
 

Un appui réciproque de la part du Royaume

Autre conclusion de la 8ème session de la Commission mixte maroco-koweïtienne, le soutien marocain à la candidature du Koweït pour un siège non-permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2018-2019.

Le Conseil de sécurité se compose de quinze membres, dont cinq permanents et dix non-permanents, élus par l’Assemblée générale qui, selon la charte des Nations Unies, «tient spécialement compte, en premier lieu, de la contribution des membres de l’Organisation au maintien de la paix et de la sécurité internationales et aux autres fins de l’Organisation, et aussi d’une répartition géographique équitable». La candidature du Koweït fera l’objet d’un vote lors de la 72è Assemblée générale des Nations Unies qui devrait se tenir fin 2017. 

Le procès verbal de la commission mixte prévoit, par ailleurs, d’intensifier les consultations pour  accomplir la mission confiée par la Ligue arabe à la délégation ministérielle arabe qui doit présenter un nouveau projet au Conseil de sécurité en vue de mettre fin à  l’occupation israélienne et de permettre l’établissement d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967 avec Al Qods comme capitale.

Le Koweït réitère son soutien à la marocanité du Sahara

La coopération bilatérale entre le Maroc et le Koweït ne se limite pas à son volet économique, mais s’étend à la politique, avec un soutien mutuel des deux pays à leurs causes respectives. A l’image du reste des pays du Golfe, le Koweït adopte une position de principe favorable au Maroc en ce qui concerne la question du Sahara. Cet émirat de la péninsule arabique soutient, en effet, la position du Maroc, et a à plusieurs reprises salué les efforts du Royaume pour un règlement politique du conflit.

Ainsi, cette 8ème Commission mixte maroco-koweïtienne était une occasion pour le Koweït de réitérer «sa position ferme et son soutien à l’intégrité territoriale du Royaume et à l’initiative marocaine d’autonomie, sérieuse et crédible, présentée par le Maroc comme une base de négociation pour une solution définitive au conflit artificiel régional sur le Sahara marocain», peut-on lire sur le procès verbal final de la rencontre.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *