Maroc : Le droit des consommateurs enseigné dans les écoles ?

Maroc : Le droit des consommateurs enseigné dans les écoles ?

Des programmes scolaires sur la protection du consommateur dispensés dans les écoles. Il s’agit là d’une nouvelle orientation du ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique. Le département géré depuis quelques mois par Mouay Hafid Elalamy affirme avoir déjà mis à la disposition des écoles publiques et privées une proposition pour l’intégration de la culture des droits des consommateurs dans les programmes scolaires.

De même, le ministère envisage de conclure des contrats-programmes avec les associations de protection des consommateurs en vue de soutenir les initiatives d’information et de communication au niveau des établissements d’enseignement. Ces annonces ont été faites lors de la cérémonie de lancement des journées nationales du consommateur à Oujda.

D’ailleurs, le ministère a choisi «les médias, l’orientation, l’éducation pour un consommateur acteur», comme thème pour l’édition 2014 de cette manifestation annuelle. Célébrées depuis plusieurs années, les journées du consommateur sont devenues un rendez-vous annuel pour faire le point sur la situation des droits des consommateurs. Dans ce sens, le ministère de tutelle a annoncé avoir poursuivi au cours de 2013 la mise en place d’un cadre juridique pour renforcer l’application de la loi 31-08 relative à la protection du consommateur.

Dans un discours lu en son nom, le ministre de tutelle, Moulay Hafid Elalamy, a également annoncé que le gouvernement travaille actuellement à la mise en place d’un Conseil consultatif supérieur de la consommation. «Ce conseil sera composé de militants du mouvement consumériste, d’acteurs économiques et d’experts en plus des membres du gouvernement. Cette institution est une instance consultative et va constituer une force de proposition dans le domaine de la politique de la consommation», a dit le ministre.

Un autre projet est également en cours de développement. Il s’agit d’un projet de décret relatif à la création du Fonds national pour la protection du consommateur, actuellement en cours d’examen au Secrétariat général du gouvernement. «Ce Fonds vise à contribuer au financement des activités relatives à la promotion du consumérisme et à la protection du consommateur, et à appuyer les associations de protection des consommateurs afin de leur permettre de se doter des moyens nécessaires à la réalisation de leurs missions», soulignent les responsables du ministère.

Par ailleurs, le département de Moulay Hafid Elalamy continue cette année encore à faire la promotion de son portail électronique dédié au consommateur. En effet, le ministère a mis en ligne l’année dernière khidmat-almostahlik.ma. Une initiative qui vise à orienter, sensibiliser et informer le consommateur, créer des espaces pour la réception et l’orientation des plaintes des consommateurs vers les administrations concernées et permettre aux citoyens de communiquer avec les entités impliquées dans les champs de la protection du consommateur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *