Maroc-Russie : Un Forum économique à la mi-septembre

Maroc-Russie  : Un Forum économique à la mi-septembre

Après les différentes initiatives entamées pour élargir et renforcer les échanges économiques avec la Russie, le Maroc opte pour l’organisation d’un Forum économique Maroc-Russie. Deux organisateurs, la CGEM et le Conseil d’affaires russo-arabe, joignent leurs efforts pour insuffler une nouvelle dynamique économique entre les deux pays. Le forum propose dans son programme des sessions plénières avec des présentations du climat des affaires et des opportunités d’investissements au Maroc et en Russie, ainsi que des ateliers sectoriels et des rencontres B to B.

Selon le programme en phase d’élaboration, cinq panels sont à l’ordre du jour. Ils seront dédiés à cinq secteurs économiques clefs pouvant mettre en avant les potentialités d’investissement pour les deux partenaires. Il s’agit en l’occurrence du secteur de l’industrie où des présentations seront faites par les présidents sectoriels de la CGEM dans les domaines de l’automobile, de l’aéronautique et de la pharmaceutique. L’homologue russe fera de même afin de mettre en exergue les potentialités d’échange et de coopération dans le secteur de l’industrie. Le deuxième panel sera, quant à lui, dédié aux opportunités d’investissement dans le domaine de l’énergie et des mines.

Des présentations seront faites par Mustapha Bakkoury, président de Masen (Morocco Agency for Sustainable Energy), Amina Benkhadra, directrice générale de l’ONHYM (Office national des hydrocarbures et des mines), et Rachid Idrissi Kaïtouni, président de la Fédération de l’énergie de la CGEM. Le troisième panel sera focalisé sur les possibilités d’investissement dans le secteur agriculture et pêche et agroalimentaire au Maroc et en Russie. Le secteur du tourisme sera également débattu pour mettre en avant les offres et demandes des deux pays.
Un secteur qui connaît déjà un grand épanouissement confirmé par l’augmentation des touristes russes depuis la signature de plusieurs conventions avec des TO russes. Ceci étant, le cinquième panel est consacré au rôle du secteur financier dans la promotion du co-investissement Maroc-Russie.

Le Forum économique Maroc-Russie prévoit également des rencontres B2B et la signature de plusieurs conventions. Le programme provisoire annonce, côté marocain, la participation de Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, ainsi que Miriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la CGEM; et côté russe, lexey Ulyukayev, ministre du développement économique, ainsi que Evtouchenkov, président du Conseil d’affaires russo-arabe. Ce forum est la continuité des engagements des deux pays pour le renforcement de ces partenariats.

«Dans le cadre du renforcement de ses partenariats à l’international, le Maroc a initié un rapprochement stratégique avec plusieurs pays dont la Fédération de Russie. Une démarche illustrée par la visite qu’a entreprise Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, dans ce pays, en mars dernier, ainsi que par les déclarations et les engagements communs entre le Maroc et la Russie, pour une étroite coopération politique et économique. Cette position a été réitérée par le Souverain dans son discours prononcé lors du sommet Maroc-pays du Golfe à Riyad le 20 avril dernier», souligne la CGEM, en rappelant le contexte de l’organisation de cet événement. «Pour pérenniser ce partenariat maroco-russe, et sur instructions de SEM le président Vladimir Poutine, une importante délégation d’opérateurs économiques russes se rendra au Maroc, les 15 et 16 septembre 2016, dans le but d’explorer les opportunités d’affaires et d’investissements offertes par le Maroc».

Hassan Sentissi El Idrissi : «Nous devons équilibrer les échanges commerciaux avec la Russie»

Hassan-Sentissi-Association-marocaine-des-exportateurs-ASMEXALM : Quels sont les objectifs derrière la tenue du Forum économique Maroc-Russie ?

Hassan Sentissi El Idrissi : Cette rencontre viendra renforcer le partenariat entre les deux pays. Elle connaîtra une forte participation d’opérateurs marocains intéressés par la Russie. De même, le Forum connaîtra l’adhésion d’entreprises russes qui ciblent le marché marocain. Les échanges contribueront à développer les opportunités commerciales entre les deux pays.

Justement comment se portent les relations commerciales entre les deux pays ?

Je dirais que la balance commerciale entre les deux pays est déficitaire. Les échanges avoisinent à peine les 2,5 milliards de dollars. Nous importons plus que nous exportons. En ma qualité de président de l’Association marocaine des exportateurs (Asmex), j’aurais souhaité que ce forum discute davantage d’exportations vers la Russie. Nous devons équilibrer les échanges avec ce pays. Nos expéditions restent limitées aux textiles et aux produits agricoles tels que les agrumes, les légumes et certains produits de la mer. Alors que les importations marocaines concernent plus les produits énergétiques. Nous devons trouver des niches pour redynamiser nos exportations et diversifier notre offre sur ce marché.

Où en êtes-vous en termes de promotion de l’offre exportable ?

L’ambition est là sauf que nous restons confrontés à un certain nombre d’obstacles. Citons dans ce sens le problème de visa. Cela fait plus de cinq ans que nous réclamons aux autorités russes l’assouplissement des procédures d’octroi de visa pour que les opérateurs marocains puissent accéder facilement et assurer ainsi plus de promotion pour nos produits. Nous n’avons eu que des promesses. En contrepartie, les Russes accèdent au Maroc sans visa. De même, la chute du rouble ne nous rend pas compétitifs sur le marché russe. Le produit marocain devient ainsi très cher.  Nous devons incessamment régler ces choses pour consolider la présence du Maroc sur ce marché.

Propos recueillis par

Kawtar Tali

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *