Maroc Telecom adjudicataire provisoire de Sotelma

Maroc Telecom adjudicataire provisoire de Sotelma

Le groupe Maroc Telecom a été déclaré «adjudicataire provisoire» de l’appel d’offres pour l’acquisition de 51 % du capital de la société des télécommunications du Mali «Sotelma». «Le gouvernement du Mali, par l’intermédiaire de son ministre de la Communication et des Nouvelles technologies, vient de déclarer Maroc Telecom adjudicataire provisoire des 51% du capital de l’opérateur de la société des télécommunications du Mali», indique un communiqué de presse de Maroc Telecom.
En effet, la Commission d’évaluation a déclaré sans difficulté Maroc Télécom en tant qu’adjudicataire provisoire de l’appel d’offres international. Plusieurs opérateurs étaient en lice pour  cette opération mais c’est finalement l’offre marocaine qui l’a remporté. L’opérateur marocain a été retenu après avoir offert 252 millions d’euros pour cette acquisition.
Cette somme place Maroc Telecom dans une position très loin devant la société soudanaise Sudatel qui a mis sur la table 110 millions d’euros et Portugal Telecom qui a mis à son tour 80 millions d’euros. La stratégie de privatisation de la Sotelma, arrêtée par les autorités maliennes, prévoit la cession de 51 % du capital à un partenaire stratégique, tandis que 19 % du capital seront cédés au grand public et 10 % réservés au personnel de la société.
À l’issue du processus de privatisation, la part de l’Etat malien dans le capital de Sotelma sera de 20 %. Maroc Telecom avait déjà acquis 51% du capital de Mauritel, de Gabon Telecom et de l’Office national des télécommunications au Burkina Faso (Onatel). Rappelons aussi que jusqu’au 15 janvier dernier, Sotelma avait pour actionnaire unique l’Etat malien. Cette dernière a décidé de libéraliser le secteur des télécommunications et d’ouvrir le capital de son opérateur Sotelma, après quarante ans de monopole du secteur.
L’opération de privatisation devait être achevée au cours de ce premier trimestre 2009. La privatisation de la société malienne a été encouragée plusieurs années par ses propriétaires puisque Sotelma supportait difficilement la concurrence de l’opérateur privé Orange, présent au Mali. Avec ce nouveau pas rassurant, l’opérateur marocain continue sa conquête du marché africain dans lequel est décidé à prouver son leadership dans le secteur des télécoms en Afrique. Maroc Telecom possède des filiales en Mauritanie, au Burkina Faso et au Gabon.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *