Maroc Telecom dépasse ses objectifs trimestriels

Maroc Telecom dépasse ses objectifs trimestriels

Chiffre d’affaires stable, profitabilité renforcée et parc client en progression

Les indicateurs trimestriels de Maroc Telecom sont au vert. L’opérateur téléphonique confirme avoir dépassé les objectifs qu’il s’est fixés pour les trois premiers mois de l’année. Ceci se traduit par une stabilité du chiffre d’affaires, une profitabilité renforcée et un parc client en constante progression. Cette performance est portée par l’essor de la Data Mobile et ce sur l’ensemble des marchés de présence de Maroc Telecom.

C’est d’ailleurs ce que confirme Abdeslam Ahizoune, président du directoire, dans la dernière communication du Groupe relative à ses résultats consolidés du premier trimestre 2019. M. Ahizoune souligne également que «cette dynamique bénéficie aussi des efforts continus d’optimisation des coûts qui permettent au groupe de maintenir des marges solides, malgré l’accroissement de la pression fiscale et sectorielle dans certains pays des filiales». Maroc Telecom qui poursuit sa politique d’investissement pour accompagner les stratégies des gouvernements en matière d’encouragement du digital et de réduction de la fracture numérique compte à fin mars près de 62 millions de clients. Un parc en progression de 4,8% par rapport à la même période de l’année passée. Une hausse qui reste soutenue par la croissance de 5,7% des parcs mobile des filiales et par la consolidation de 5,1% du parc fixe et de 2,8% du parc mobile au Maroc.

Sur le plan financier, Maroc Telecom a vu son chiffre d’affaires consolidé se situer autour de 8,94 milliards de dirhams, en baisse limitée de 0,5%. «A change constant, le chiffre d’affaires est en hausse de 0,8% du fait de la croissance soutenue de la Data Mobile au Maroc (+18,5 %) et à l’international (+23,9 %) qui fait plus que compenser la baisse des revenus entrants», explique l’opérateur à cet effet. Le résultat opérationnel avant amortissement (Ebitda) s’est inscrit en amélioration de 3,7 % atteignant au premier trimestre les 4,64 milliards de dirhams. Selon Maroc Telecom, le taux de marge d’Ebitda a atteint un niveau élevé à fin mars 2019, et ce en raison notamment de l’impact favorable de la baisse des tarifs de terminaisons d’appel mobile dans les filiales et de la maîtrise des coûts opérationnels. Il s’est inscrit en hausse de 2,1 points se situant à cet égard à 52%.

L’opérateur relève par ailleurs une hausse de 1,5% du résultat opérationnel ajusté consolidé. Il a atteint à fin mars 2019 les 2,9 milliards de dirhams. De même, la marge d’exploitation ajustée a progressé de 0,6 point pour se situer à un niveau élevé, soit 32,5%. Il est à noter que le durcissement de l’environnement fiscal et réglementaire au Maroc et à l’international n’a pas freiné l’élan du résultat net ajusté part du groupe qui s’est apprécié au titre des trois premiers mois de l’année de 0,5% à taux de change constant.

L’activité Maroc au rendez-vous

L’activité Maroc du Groupe Maroc Telecom a été performante au premier trimestre 2019. La croissance a été au rendez-vous faisant ainsi culminer l’ensemble des agrégats de la branche marocaine de l’opérateur. Le chiffre d’affaires réalisé au Maroc s’est inscrit en hausse de 2,4% atteignant ainsi les 5,38 millions de dirhams contre une baisse de 1,7% du chiffre d’affaires réalisé à l’international. Cette performance résulte en effet de la hausse conjointe des revenus mobile et fixe qui selon l’opérateur profitent toujours de l’engouement pour la Data. L’Ebitda de l’activité Maroc a culminé à 9,2% ressortant ainsi à 3,02 milliards de dirhams.

Sa marge s’est consolidée de 3,5 % pour se situer autour de 56,3%. Une croissance à deux chiffres a été relevée au niveau du résultat opérationnel Maroc de Maroc Telecom.

On note ainsi une amélioration de 11,1%, soit un résultat opérationnel de 2,05 milliards de dirhams à fin mars 2019. Sa marge a , à cet effet, progressé de 3 points, soit à un niveau de 38 %. Il est à souligner que les flux nets de trésorerie opérationnels ajustés au Maroc se sont nettement améliorés au premier trimestre. L’opérateur relève un flux de l’ordre de 1,77 milliard de dirhams, en progression de 55,7 %.

Un pic qui résulte de l’optimisation des Capex (total des dépenses d’investissement) et d’une bonne gestion du besoin en fonds de roulement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *