Maroc Telecom innove

La convention a pour but de faire de ce parc un Cyber parc. «Parce que l’environnement est l’affaire de tous, sa protection appelle inéluctablement une approche partenariale et collective ; c’est une question qui requiert la conjugaison de tous les efforts et les synergies à travers une participation active de tous les acteurs concernés». C’est ainsi que s’était exprimée S.A.R. Lalla Hasna lors du colloque «Villes, campagnes, forêts, plages propres». Une déclaration qui remonte à trois ans déjà, précisément en novembre 2000 à Ouarzazate, mais qui, depuis, prend forme par une série d’initiatives visant à offrir aux Marocains un cadre de vie qui ne soit pas limité au gris du béton.
La dernière action en date a été cancrétisée vendredi dernier par la signature d’une convention relative à la réhabilitation du Parc Arsat Moulay Abdeslam à Marrakech. Une cérémonie présidée effectivement par S.A.R. et une convention qui lie désormais la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, la commune de Marrakech-Médina, la wilaya de la région de Marrakech, du Tensift Al Haouz et l’opérateur historique, Maroc-Télécom.
Rebaptisé Cyber Parc Arsat Moulay Abdeslam, cet espace, autrefois très prisé, va se muer en un cyber parc offrant un mélange harmonieux de traditions et de nouvelles technologies. Un mélange d’authenticité et de modernisme qui relève du sacré au Maroc. Situé en plein centre de Marrakech, le Cyber Parc Arsat Moulay Abdeslam couvre 9,2 hectares. Le projet vise à redonner au parc son éclat passé et à en faire un lieu d’exposition et de démonstration des technologies les plus récentes. S’exprimant à cette occasion, le président délégué de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, Lahoucine Tijani, a indiqué que Arasat Moulay Abdeslam «deviendra un cyber parc offrant un mélange harmonieux de traditions et de nouvelles technologies».
Pour sa part, Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Télécom, a expliqué que l’idée maîtresse est de «faire converger réhabilitation environnementale et diffusion des nouvelles technologies via des espaces de démonstration avec un double objectif, à savoir sensibiliser le public aux enjeux environnementaux et mettre à sa portée les dernières technologies disponibles en matière de communication». La réhabilitation de l’Arsat sera conduite dans le plus grand respect du patrimoine écologique existant. Un système d’irrigation traditionnel par «seguia» et écoulement gravitaire. Des esplanades, pour accueillir des expositions et des événements culturels et un Ryad, une zone moderne du parc qui aura une composition plus libre tout en s’inscrivant dans le périmètre des parterres existants, seront installées. A cela s’ajoutent un espace pédagogique, l’arboretum, qui accueillera en plus des arbres en place,des essences types trouvées au Maroc et un espace d’animation et d’exposition constitué d ’un show-room consacré aux nouvelles technologies et d’un espace d’animation commerciale. Sans oublier un espace multimédia. Cet espace couvert abritera plusieurs positions de navigation Internet et de jeux. En plus d’installations modernes et interactives Par ailleurs, dans l’ensemble du parc, des bornes interactives seront installées le long des allées et permettront l’accès à Internet haut débit. Elles permettront également aux visiteurs d’accéder à des informations sur les atouts historiques et culturels de la ville.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *