Maroc-Turquie : La lune de miel

Maroc-Turquie : La lune de miel

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, qui a effectué une visite officielle au Maroc de deux jours, était accompagné d’une importante délégation d’hommes d’affaires, de ministres et de journalistes. Une preuve que le Maroc est un pays inscrit au rang de priorité d’Ankara. Lors de la réunion élargie tenue entre les délégations des deux pays, présidées par Driss Jettou et Tayyip Erdogan, quatre accords de coopération ont été signés. Le premier a trait à la coopération technique et scientifique dans le domaine de l’infrastructure routière et des autoroutes.
Les deux pays conviennent, en vertu de cet accord, à développer, entre autres, le transfert de technologies en vue de développer l’infrastructure routière, principalement dans les régions montagneuses. Dans le domaine de la santé, les gouvernements turc et marocain ont convenu de créer un Comité mixte de travail afin de déterminer et d’évaluer les activités de coopération. En vertu de ce deuxième accord, les deux parties ont convenu d’échanger entre elles les informations, les délégations et les experts par le soutien de leurs participations aux conférences et aux forums scientifiques organisés par l’une des deux parties. Un troisième accord a été signé dans le domaine de la santé vétérinaire. Ce texte prévoit de faciliter les échanges commerciaux d’animaux et de produits d’origine animale.
Les deux parties échangeront également, chaque mois, des rapports sanitaires sur les maladies infectieuses et parasitaires, et s’engagent à communiquer immédiatement toute information relative à l’apparition de maladies listées par l’Office international des épizooties et les mesures prises pour leur éradication. Le dernier accord de coopération concerne la quarantaine végétale et la protection des plantes. Les deux pays ont donc convenu d’échanger leurs législations et les normes régissant l’importation, l’exportation et le transit des végétaux et produits végétaux.
L’accord prévoit également que chaque lot transporté d’un territoire vers un autre ou transitant par lui doit être accompagné d’un certificat phytosanitaire conforme au modèle de la Convention internationale de la protection des végétaux. Mais avant la cérémonie des signatures, les deux chefs de gouvernement ont eu un tête-à-tête d’une demi-heure environ, lors duquel plusieurs dossiers ont été soulevés, entre autres, la coopération militaire entre les deux pays, puisqu’il s’agit de profiter de l’expertise turque essentiellement dans le domaine de la formation. Concernant le secteur touristique, il est question de mettre sur pied une coopération axée sur la promotion des sites historiques.
Les deux Premiers ministres ont également soulevé la question palestinienne. Tayyip Erdogan a affirmé son intention de réaliser une tournée, dans les prochains jours, dans la région du Proche-Orient, afin de rapprocher les points de vue des différentes parties en conflit.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *