Maroc-UE : Coopération environnementale

Pour promouvoir une meilleure intégration des thèmes environnementaux dans les différents secteurs productifs au Maroc, un atelier national, organisé dans le cadre des activités régionales du programme MEDA de l’Union européenne en matière d’environnement, se tient à Rabat à l’hôtel « la Tour Hassan » les jeudi 27 et vendredi 28 janvier 2005.
Il sera aussi l’occasion pour dresser un bilan des deux premières phases d’exécution du Programme régional d’actions prioritaires à court et moyen termes pour l’environnement, SMAP I et II, et de présenter la troisième phase d’exécution SMAP III que l’Union européenne financera à partir du 2005. En termes budgétaires, la contribution communautaire dans le cadre de SMAP I et II avait été de 36 millions millions d’euros au total pour les deux phases. Elle sera de 15 millions d’euros dans le cadre du SMAP III. Cet évènement est organisé conjointement par le ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Eau et de l’Environnement et par l’Unité de Gestion et d’Appui au programme SMAP (RMSU) qui a son siège à Rome. La Commission européenne sera représentée à cet atelier par sa délégation au Maroc, l’Office de Cooperation EuropeAid et la Direction générale de l’Environnement. L’atelier, qui intéresse l’ensemble de la région méditerranéenne, aura pour but de discuter des mécanismes qui peuvent servir à promouvoir efficacement des objectifs de développement durable à l’échelon national dans divers domaines et d’encourager la réflexion et la coopération multisectorielle. Les sessions mettront l’accent sur la mise à disposition d’outils d’intégration de l’environnement comme les études de cas et les bonnes pratiques dans la perspective d’une gestion saine de l’environnement.
La réunion regroupera une centaine de participants, y compris des différents départements ministériels, des entités environnementales nationales, des bénéficiaires du Programme SMAP au Maroc et dans les pays voisins, des ONGs locales et sous régionales, des collectivités territoriales et du secteur privé (associations, délégués des milieux industriels et commerciaux, chambre d’Agriculture, entreprises de production et de services) et des organisations internationales. L’atelier représente une opportunité intéressante d’information et d’échanges de vues permettant de mieux faire connaître les objectifs visés et les opportunités présentées par la coopération entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne en matière de développement durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *