Maroc : Un chantier d’avenir pour les compagnies pétrolières

Défis de l’exploration et de la production en Afrique du Nord. C’est le thème d’une conférence qui s’est tenue du 12 au 14 mars à Marrakech organisée par l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) en collaboration avec la Society of Petrolieum Engineers (SPE).  «Le Maroc, qui occupe une position géostratégique remarquable, constitue une plate-forme idéale pour les compagnies pétrolières internationales, leur permettant d’être proche d’importants marchés potentiels dans les continents européen et américain», a souligné Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, lors de cette conférence. «L’exploration des hydrocarbures au Maroc connaît une relance et un intérêt croissant de la part des compagnies internationales grâce à de nombreux facteurs», a-t-elle ajouté dans une allocution lue en son nom, mercredi dernier, à Marrakech, à l’ouverture de cette conférence internationale consacrée aux défis de l’exploration et de la production dans la région de l’Afrique du Nord. À cette occasion, Mme Benkhadra a expliqué que «ce dynamisme a été possible à la faveur notamment des résultats encourageants des études réalisées pour l’identification et l’évaluation du potentiel des bassins sédimentaires au Maroc, ainsi que du cadre législatif incitatif relatif aux hydrocarbures et aux actions promotionnelles conduites par l’ONHYM».  Afin de relever les différents défis posés par l’exploration et la production des hydrocarbures au niveau mondial, il convient de mettre au point de nouvelles solutions techniques, de développer d’autres formes d’énergie non conventionnelles et d’œuvrer pour la réduction des coûts énergétiques, a-t-elle, par ailleurs, estimé, dans une information relayée par l’agence de presse MAP. La ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement a noté que «ces efforts resteraient vains si nous n’arrivions pas à rendre l’énergie moderne accessible et abordable pour les populations pauvres de la planète», ajoutant que l’atteinte de cet objectif demeure une responsabilité partagée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *