Maroc-USA : La nouvelle étape

«Le Maroc a une longue histoire commune avec les Etats-Unis. Premier pays à reconnaître notre indépendance, votre pays a également fait preuve d’un énorme soutien et d’une solidarité sans faille à notre égard après les événements du 11 septembre. C’est aussi un pays qui dispose d’un énorme potentiel économique qu’il faut fructifier. Nous sommes ici pour cela». C’est ainsi que s’est exprimé le commissionnaire américain Arthur E. Teele, Jr, en ouverture du point de presse qu’il a tenu lundi dernier à Casablanca pour expliquer l’objet de sa visite d’une semaine au Maroc, ainsi que celle d’une délégation commerciale américaine composée de 17 membres.
L’objectif n’est autre que l’amélioration des relations économiques et commerciales entre les deux pays, plus précisément entre Casablanca et la ville de Miami. «Nous suivons avec grand intérêt les réformes et la dynamique économique en cours au Maroc et nous voudrions y prendre part», a déclaré M. E. Teele, Jr. Un programme prédéfini de cette coopération a été présenté. Il consiste en l’ouverture d’un consulat général du royaume à Miami, qui compte le plus grand nombre de consulats étrangers après New York.
L’organisation par la Royal air Maroc de vols réguliers de et à destination de cette ville est aussi au menu des discussions que les membres américains comptent mener avec les responsables marocains. A cela s’ajoutent le projet de jumelage des ports des deux villes, la création de liens commerciaux entre le Maroc et la capitale de l’Etat de Floride et l’échange de savoir et de savoir-faire en matière de tourisme. La coopération sera donc d’abord maritime. Des négociations entre la délégation américaine et l’Office d’exploitation des ports (ODEP) sont déjà entamées. Un accord est prévu cette semaine entre les deux ports. Et ce ne sera, selon le responsable américain, que le début d’une coopération qui visera, dans une deuxième étape tous les ports marocains. Avec des objectifs clairs, concrets et bien définis, cette visite ne manquera pas de hisser davantage les relations entre les deux pays qui s’apprêtent à conclure un accord de libre-échange.
«Nous sommes convaincus que, si cet accord est accepté par les deux parties, les relations entre deux grandes nations comme les nôtre changeront, à jamais», assure M. E. Teele, Jr. Cette visite a aussi un caractère politique. Présent lors de ce point de presse, le président de TAACC, Najib Tayara, s’explique: «nous devons oeuvrer pour que, jamais plus, l’image des pays arabes ne soit associée au terrorisme et à la violence. Un pays arabe comme le Maroc a plus d’un atout à faire valoir. C’est donc en travaillons pour notre bien commun que nous arriverons à contrer aussi bien les préjugés que les actions de quelques fanatiques ».
L’expérience électorale marocaine a également été applaudie dans ce sens par le responsable américain. Selon ses dires, elle pourrait aussi servir d’exemple en Floride, qui s’apprête à organiser ses élections, les plus serrées de l’histoire et qui auront lieu dans deux semaines. Edifiant.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *