MaroCarne et Milk: Pari gagné pour Fiviar et Fimalait

MaroCarne et Milk: Pari gagné pour Fiviar et Fimalait

Les deux groupements qui ont organisé conjointement le Salon MaroCarne & Milk ont gagné le pari. Cette édition, exceptionnelle selon les organisateurs, a connu une forte adhésion des professionnels des deux filières. Le Salon MaroCarne & Milk a ainsi connu l’affluence de 5.500 visiteurs professionnels qui sont venus découvrir sur une superficie de 6.000 mètres carrés les dernières technologies d’élevages et de production laitière présentées par 88 exposants nationaux et internationaux. Au total 13 pays ont été représentés à cette manifestation qui s’est déroulée à Casablanca du 2 au 4 décembre.

Les chiffres prononcés en clôture du Salon international des filières viandes rouges et lait confirment en effet son positionnement en tant que plate-forme professionnelle internationale. La Fiviar et Fimalait ont salué dans ce sens l’engouement des industriels étrangers pour le marché marocain. Se référant aux organisateurs, les sociétés internationales ont représenté 50% des exposants au MaroCarne & Milk 2015.

En marge du salon, les deux fédérations ont conclu des partenariats stratégiques. Ces conventions s’inscrivent dans le cadre des contrats programmes 2020 des deux filières. Ainsi Fimalait s’est alliée à l’association belge «Wallone des éleveurs» en vue de mettre en place un système d’information pour la gestion d’un système informatique des programmes de développement de la filière lait. Portant sur un budget de 607.000 euros, cette convention a pour finalité de moderniser sur une durée de 28 mois les outils d’information et les programmes d’interventions en vue d’augmenter le rendement des exploitations laitières. La Fimalait a, par ailleurs, signé une convention avec l’office national du conseil agricole (ONCA) afin de développer les capacités des éleveurs en matière de gestion et d’augmentation la productivité du cheptel.

Pour sa part, la Fivia s’est alliée à Interbev France. Le but étant de mettre un plan d’action conjoint portant sur la formation pour les métiers de la viande, l’organisation et le développement de l’interprofession en termes de gouvernance et de financements, l’organisation des marchés aux bestiaux ainsi que l’assistance technique des éleveurs, notamment en termes d’engraissement des bovins.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *