MaroCarne et Milk: Un salon pour deux filières

MaroCarne et Milk: Un salon pour deux filières

Les filières viandes rouges et lait s’associent en un seul événement. Le Salon «MaroCarne & Milk» s’apprête à ouvrir ses portes bientôt à Casablanca renforçant ainsi le positionnement à l’international de deux pôles agricoles à forte valeur ajoutée.

Initié par les Fédérations interprofessionnelles des viandes rouges (FIVIAR) et lait (Fimalait), cet événement est le fruit d’un partenariat avec le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime. «le département de l’agriculture a scellé avec les deux filières un partenariat efficient. Ceci est illustré par la conclusion, depuis 2009, de contrats-programmes avec les professionnels.

Le salon s’inscrit dans la continuité des efforts engagés, dans le cadre du plan Maroc vert, en vue de promouvoir la production et la consommation des viandes rouges et lait», explique dans ce sens Said Tazi, chef de la division filières animales au ministère de l’agriculture et de la pêche maritime. M. Tazi affirme par ailleurs que «le salon, dont le déroulement est prévu entre le 2 et le 4 décembre prochain, sera une occasion de mettre en relief les principales réalisations de la filière viandes rouges et lait ainsi que la présentation des dernières technologies en vigueur».

Du côté des professionnels, Hammou Ouhelli et Moulay M’hammed Loultiti, présidents respectifs de Fiviar et Fimalait font part de prévisions prometteuses. Le Salon devrait accueillir, cette année, 3.000 visiteurs professionnels. Pour cette édition, les organisateurs affirment que le nombre d’exposants a grimpé de 20% pour atteindre 100 participants. La participation internationale s’est accrue de 51%, soit 13 pays exposants.

Le salon s’étendra sur une superficie de 6.000 mètres carrés, en hausse de 53% par rapport aux éditions précédentes. «Le salon exposera les différents axes de deux filières, et ce de l’amont vers l’aval. Il se veut également un carrefour d’échange de connaissance et d’expertises entre l’Europe et l’Afrique dans les domaines des viandes rouges, du lait et produits laitiers», apprend-on des organisateurs.

Le salon intervient dans une conjoncture délicate pour les éleveurs de la région. Des foyers de fièvre aphteuse ont été identifiés dans différents pays voisins. Au Maroc, les services de l’ONSSA confient que le Maroc est le premier pays de la région à disposer d’un stock stratégique de vaccins. «Pas la peine de s’inquiéter. La situation est bien maîtrisée au niveau national. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires en un temps record. Notre intervention a été très rapide», rassure le directeur régional de l’ONSSA au niveau du Grand Casablanca.

Au niveau opérationnel, les filières viandes rouges et lait présentent de grandes opportunités. La production de viandes rouges s’élève à 490.000 tonnes. La consommation tourne autour de 14,2 kilogrammes par an par habitant. Quant au marché du lait, la production actuelle avoisine les 2,4 milliards de litres.

L’investissement prévu à l’horizon 2020 tourne, à cet effet, autour de 6,6 milliards de dirhams dont une contribution de l’État de 1,27 milliard de dirhams et de 5,33 milliards de dirhams de la part des professionnels de la filière lait. Le chiffre d’affaires devrait avoisiner les 23 milliards de dirhams au moment où la production devrait attendre les 4 milliards de litres.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *