Maroc/Chili : Vers un accord de libre échange

Maroc/Chili : Vers un accord de libre échange

Le Maroc s’offre un nouvel allié de choix pour son développement commercial et agricole : le Chili. En effet, les deux pays œuvrent pour la conclusion d’un accord de libre-échange portant sur plusieurs secteurs économiques, notamment celui de l’agriculture. C’est ce qu’a déclaré, mardi 10 septembre à Rabat, le ministre chilien de l’agriculture, Luis Mayol. M. Mayol a ainsi annoncé à la presse : «Nous œuvrons pour conclure un accord de libre-échange avec le Maroc». Une déclaration qu’il a faite à l’issue d’un entretien avec son homologue marocain, Aziz Akhannouch.

Aussi, M. Mayol a, dans ce cadre, mis en exergue la complémentarité existante entre les deux économies qui pourra faire l’objet d’une coopération bilatérale gagnant-gagnant, qualifiant de «fructueuses» les relations économiques liant les deux pays. À cet effet, le Maroc constitue pour le Chili «une porte d’entrée au continent africain», a-t-il affirmé, réitérant la ferme volonté de son pays de renforcer le partenariat avec le Royaume dans les domaines commercial et économique.

Pour sa part, M. Akhannouch a indiqué que les entretiens avec son homologue chilien ont été une occasion d’examiner les perspectives de développement de leur coopération dans le domaine agricole, déplorant le niveau «faible» des échanges commerciaux agricoles entre les deux pays. Le ministre marocain a cependant relevé, dans ce sens, l’existence d’une concurrence «forte» entre le Maroc et le Chili, notamment en ce qui concerne la culture maraîchère et ce à travers leur présence sur des marchés compétitifs. Par ailleurs, M. Akhannouch n’a pas manqué de  préciser que son département œuvre pour booster davantage les échanges commerciaux avec ce pays d’Amérique latine.

Il convient de rappeler, dans ce sens, que les exportations du Maroc vers le Chili ont affiché une augmentation record de plus de 3.098% au cours du premier trimestre 2013, témoignant des efforts considérables du ministère de l’agriculture pour donner une forte impulsion aux échanges avec ce pays. Ainsi, les exportations marocaines à destination du Chili se sont chiffrées, en valeur, à environ 9,50 millions de dirhams au 1er trimestre 2013 contre une valeur de 297.000 dirhams au premier trimestre 2012.
Pour leur part, les importations marocaines en provenance du Chili se sont établies à plus de 37,92 millions de dirhams au premier trimestre 2013, contre environ 13,85 millions de dirhams durant la même période de 2012, soit une hausse de 173,88%.

Sur la base de ces données, on peut conclure que le taux de couverture a affiché une nette progression, en atteignant 25% au premier trimestre 2013 contre seulement 2% durant la même période un an auparavant. Ainsi, cet accord de libre- échange vient à point nommé pour donner une nouvelle impulsion aux échanges maroco-chiliens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *