MaroCuir fête sa cinquième édition

MaroCuir fête sa cinquième édition

Les préparatifs vont bon train pour les industriels du cuir. Plus de 150 exposants nationaux et internationaux sont attendus à la 5ème édition de MaroCuir. Initié par la fédération marocaine des industries du cuir (FEDIC) en partenariat avec le ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, le Salon international du cuir, prévu du 4 au 6 octobre à Casablanca, se veut une occasion pour promouvoir cette filière industrielle et mettre en exergue les conceptions marocaines en la matière. «MaroCuir est une vitrine de la filière cuir marocaine. Nous n’avons ménagé aucun effort pour réussir cette nouvelle édition», a souligné Mohamed Amaiz, président de la FEDIC, lors d’une conférence de presse tenue, vendredi 28 septembre 2012, à Casablanca. À cet effet, les initiateurs de cet événement ont aménagé un espace de 5.000 m2 en faveur des exposants couvrant de multiples activités, à savoir la chaussure, la maroquinerie, le vêtement en cuir, la bagagerie, fournitures et accessoires et autres. Selon les organisateurs, cette cinquième édition sera marquée par une forte participation d’industriels espagnols, italiens, français, chinois, britanniques et portugais. Les professionnels du Moyen-Orient et de l’Afrique subsaharienne sont également attendus. Notons que l’industrie du cuir et de la chaussure est l’un des secteurs stratégiques de l’économie marocaine. Cette filière contribue à hauteur de 4,5% aux exportations nationales. Le secteur compte à ce jour 360 unités de productions réparties entre la tannerie de base, la maroquinerie ainsi que la chaussure. Cette dernière représente environ 80% des exportations, 80% de la valeur ajoutée et 85% des investissements. Le chiffre d’affaires généré dans l’activité chaussure est de plus de deux milliards de dirhams. Pour rappel, la Fédération marocaine des industries du cuir a mis en œuvre depuis 2009 un plan d’action stratégique. Onze actions-phares ont couronné cette démarche qui arrive, cette année, à terme. Il s’agit de la réorganisation de la structure permanente de la fédération, l’accompagnement au changement à travers le coaching individuel et coaching d’équipe et de structure.
Le plan d’action vise également la mise en place d’un système de management et gestion par objectifs, l’accompagnement du processus de régionalisation ainsi que le développement d’un label qualité cuir. Ce label repose sur trois piliers, en l’occurrence l’engagement, la réalisation et l’évaluation. Ces trois composantes ont pour ambition de satisfaire les exigences des clients locaux et internationaux ainsi que d’améliorer la qualité des produits du cuir à travers l’application des normes d’industrialisation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *