Marsa Maroc, la logistique portuaire a un nom

Marsa Maroc, la logistique portuaire a un nom

Depuis sa création en décembre 2006, Marsa Maroc s’est engagée dans un processus de développement en phase avec la dynamique que connaît le secteur de la logistique au Maroc. La société est le leader national de l’exploitation de terminaux portuaires. Dans les 9 ports où elle est présente, elle offre des services de manutention, de stockage et de logistique portuaire ainsi que des services aux navires.
Marsa Maroc a été créée en décembre 2006 dans le cadre de la loi 15/02 sur la réforme portuaire portant création, à partir de l’ex ODEP, de l’Agence nationale des ports et de la société d’exploitation des ports, Marsa Maroc. Dans le cadre de cette nouvelle configuration du secteur portuaire, l’Agence nationale des ports a été investie des missions d’autorité et de régulation du secteur et la Société d’exploitation des ports des missions commerciales au sein des terminaux portuaires qui lui ont été concédés. Marsa Maroc a mis en place une organisation fondée sur le principe de décentralisation avec des responsabilités claires et des moyens de gestion et d’auto-contrôle et ce, pour assurer une plus grande souplesse dans son mode de gouvernance. Dans ce sens, la direction générale définit la stratégie de la Société, en assure le suivi et la réalisation et consolide les résultats. Elle joue un rôle de support vis-à-vis des directions de l’exploitation aux ports tout en laissant une large autonomie de gestion à ces dernières. De leur côté, les Directions de l’Exploitation aux Ports implantées au niveau de chaque port de présence de la Société définissent leurs objectifs, élaborent leurs budgets et gèrent leurs propres ressources. La structure de chaque direction d’exploitation varie selon l’importance des installations gérées au niveau de chaque port.

L’opérateur offre un ensemble de services liés à la logistique au sein des quais et terminaux portuaires exploités. Les services offerts rentrent dans deux catégories selon qu’ils concernent le traitement de navires ou de marchandises. Ainsi, les services aux navires concernent le pilotage, le remorquage, le lamanage et l’avitaillement.
Quant aux services aux marchandises, on distingue les services de base (manutention à bord des navires et à quai, magasinage, pointage, pesage, empotage et dépotage des conteneurs) ainsi que les services connexes (débardage, gerbage, chargement et déchargement des camions, etc). A cela s’ajoute également les services d’information en temps réel avec e-service Marsa Conteneur. Aujourd’hui, Marsa Maroc signe de bonnes performances. En 2018, cette dernière a affiché un chiffre d’affaires en progression de 7,6%, soit 2,7 milliards de dirhams. Cette croissance est liée notamment à l’augmentation du trafic traité. De même, le résultat d’exploitation du groupe a augmenté de 8,3% à 824 millions de dirhams. Globalement, le trafic global traité par Marsa Maroc et ses filiales s’est établi à 36,5 MT en hausse de 1,1% par rapport à 2017.

Les responsables expliquent par ailleurs que le trafic de conteneurs s’est établi à 927 KEVP à fin 2018, en raison essentiellement à l’ouverture d’une ligne régulière par de nouveaux clients armateurs entre l’Europe du Nord et l’Asie via le port de Casablanca. La même source évoque une hausse de 1,3% du trafic des vracs solides et des marchandises conventionnelles à 17,7 MT avec une importante augmentation du trafic de charbon (+1,2 million de tonnes) suite à la hausse des importations destinées à l’alimentation de la nouvelle unité de la centrale de Jerada.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *