PROMO ALM
PROMO ALM

MASI consolide ses gains en février

MASI consolide ses gains en février

Après avoir gagné 20,12% sur le mois de janvier, l’indice général pondéré de la place marocaine, Masi, a pris 4,61% en février à 6.960,48. Il avait  touché un plus haut historique le 10 février à 7.243,84, soit une performance de +30.78% depuis le début de l’année. À la suite d’un léger retrait sur les deux dernières semaines, la performance sur les deux premiers mois de l’année est de +25,66%. L’indice Madex, qui englobe les valeurs les plus liquides des grandes capitalisations, a suivi la même tendance. Il affiche une performance sur les 20 séances du mois de février de +5,45%, soit un gain sur les deux premiers mois de l’année de 26,96%.
Ces performances ont été atteintes dans des volumes très nourris. Le nombre de titres échangés en février a dépassé les 32 millions de titres, générant un volume global de 15 milliards de dirhams. De ce fait, la capitalisation totale a pris 73,07 milliards DH depuis le début de l’année (+29%) pour culminer à 325,4 milliards de dirhams à fin février.
 Les titres des grandes capitalisations ont le plus contribué aux gros volumes du mois de février. Sur le marché central, Maroc Telecom vient en pole position des titres ayant généré le plus de volumes avec 2,18 milliards de dirhams. Elle est suivie par BMCE Bank avec 1,53 milliards. Ce dernier volume s’explique essentiellement par l’expiration d’un programme d’actionnariat des collaborateurs qui ont commencé à prendre leurs bénéfices. Le troisième titre qui a dépassé le milliard est le conglomérat ONA. Le raffineur Samir vient en quatrième position avec 844,8 millions de dirhams.
Le nombre d’actions qui ont enregistré une hausse en février dépasse celui des titres qui ont cédé du terrain. Sur les 20 titres qui se sont appréciés, 14 ont enregistré une croissance à deux chiffres. Un total de 19 titres se sont inscrit dans le rouge. Du côté des inchangés, quatre sociétés ont vu la valeur de leurs actions figée sur le mois, pour l’essentiel des petites capitalisations peu liquides. Du côté des performances des titres, la minière Rebab, filiale a  90%  du Fonds d’Abu Dhabi, a lâché 6% sur le mois.
La Centrale Laitière a perdu 6,93%  et la société de crédit à la consommation Taslif 8,16%. La Société des brasseries du Maroc SBM a enregistré la plus forte contre-performance du mois avec un déclin de 9,45% à 1.811 dirhams.
A l’opposé, la société de crédit à la consommation Sofac a gagné 34,83% en février. Elle est suivie par CIH (+35,11%), et la minière SMI (+47,23%). Le Carton, qui sera incessamment radié après l’OPR lancée par ses actionnaires de référence sur son faible flottant, a pris 68,52%. La meilleure performance mensuelle reste celle du producteur d’engrais SCE qui a engrangé 75,99%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *