Mauvaise année en vue pour Motorola et Siemens

Les deux fabricants de combinés continueront à perdre des parts de marché au profit de concurrents asiatiques qui proposent des produits plus innovants, selon une enquête réalisée par Reuters auprès d’analystes. L’Américain Motorola devrait ainsi perdre une place pour rétrograder au troisième rang mondial à la fin 2005 derrière le Finlandais Nokia et le Sud-coréen Samsung Electronics.
L’Allemand Siemens pourrait perdre deux places au classement des ventes et chuter à la sixième position en se faisant doubler par un autre sud-coréen, LG Electronics, et la coentreprise Sony Ericsson, toujours selon les conclusions de l’enquête. L’année qui s’annonce devrait ainsi être couronnée de succès pour les fabricants asiatiques, pionniers en matière de modèles pliables équipés de larges écrans couleurs, de sonneries polyphoniques et d’appareils photo haute définition, entre autres innovations.
Sony Ericsson devrait également tirer son épingle du jeu, bénéficiant de la conjugaison de l’image moderne du Japonais Sony et de la compétence technique du Suédois Ericsson. « Ils sont assis sur une mine d’or », dit des deux partenaires l’analyste Ben Wood, de la société de recherches Gartner. Le nombre limité de modèles que propose Sony Ericsson devrait toutefois le placer à la traîne de LG et Samsung, dont l’expansion est plus rapide et qui devraient continuer à pénétrer les gros marchés GSM d’Europe et d’Asie ainsi que les marchés émergents tels la Russie et l’Amérique latine. Nokia, le leader mondial, devrait se stabiliser au niveau de 30% du marché, son chiffre du troisième trimestre 2004, mais au prix de marges réduites car il ne propose plus de produits irrésistibles.
Siemens avait toujours un avantage d’environ un pour cent sur LG et Sony Ericsson au troisième trimestre 2004 mais cela ne devrait pas durer. La division de combinés mobiles du groupe allemand a perdu 141 millions d’euros sur le trimestre clos le 30 septembre en raison notamment d’un rappel de produits et devrait continuer à souffrir l’an prochain. Motorola connaîtra des difficultés différentes avec la perte probable d’un client important, l’opérateur mobile Nextel, qui vient d’être racheté par son concurrent Sprint pour près de 36 milliards de dollars.

• Lucas van Grinsven
Reuters

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *