MEDays : Les enjeux et perspectives de l’adhésion du Maroc à la Cedeao mis en avant

MEDays : Les enjeux et perspectives de l’adhésion du Maroc à la Cedeao mis en avant

Le Royaume a lancé une dynamique sans précédent en Afrique

Les 50 visites royales dans plus de 30 pays africains ou encore les 1.000 accords signés sont autant d’illustrations qui démontrent l’engagement total du Maroc sur le continent.

La onzième édition du Forum MEDays a ouvert, mercredi 7 novembre, à Tanger, ses travaux en faisant la part belle à la candidature du Maroc à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Cette initiative s’inscrit en continuité avec la tournée de conférences organisée par l’Institut Amadeus dans plusieurs pays ouest-africains afin de discuter des enjeux et perspectives d’une CEDEAO avec le Maroc. «Le Maroc a choisi sa voie, une voie africaine telle qu’elle a été tracée par son retour au sein de l’Union africaine mais aussi l’accord de principe reçu à son entrée dans la CEDEAO. Il a également choisi la voie de l’ouverture économique, pour des investissements internationaux moteur de développement, notamment dans les secteurs industriels et des nouvelles énergies», a indiqué le président de l’Institut Amadeus, Brahim Fassi Fihri, lors de la cérémonie d’ouverture de cette manifestation de quatre jours.

Les intervenants ont convenu de l’importance de la politique de coopération menée par le Maroc en Afrique, et ce conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI.

«Le Maroc, fort d’une vision royale ambitieuse et avant-gardiste pour l’Afrique, résolument tournée vers l’avenir, a lancé une dynamique sans précédent sur le continent : deuxième investisseur africain sur le continent, avec plus de 60% de ses investissements directs étrangers orientés vers l’Afrique et une présence des entreprises marocaines dans 40 des 54 pays africains», a tenu à rappeler, à cette occasion, le ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale chargé de la coopération africaine, Mouhcine Jazouli.

Le ministre a poursuivi que les 50 visites royales dans plus de 30 pays africains ou encore les 1.000 accords signés sont autant d’illustrations qui démontrent l’engagement total du Maroc sur le continent.

«La politique de coopération africaine prônée par le Maroc a pour finalité la co-émergence de l’Afrique pour créer les synergies qui permettront de construire une force commune et donner une voix harmonieuse à l’Afrique pour qu’elle prenne la place qui lui revient sur la scène internationale», a dit M. Jazouli, tout en ajoutant que «le Maroc souhaite innover et renforcer les liens de coopération avec tous les pays africains, tant sur le plan bilatéral qu’au sein des institutions multinationales».

Intervenant à cette occasion, Thomas Boni Yayi, ancien président de Bénin, a fait part de l’intérêt porté à cette demande d’adhésion du Maroc, dont l’histoire et la culture le lient aux régions de l’Afrique de l’Ouest. Cette candidature intervient à une phase plus importante de la réalisation de la vision 2020 de la la CEDEAO, a-t-il assuré tout en soulignant que la CEDEAO et le Maroc présentent tous les deux un immense potentiel jouant en faveur de l’Union.

Pour sa part, Luis Filipe Lopes Tavares, ministre des affaires étrangères du Cap-Vert et président du Parlement de la CEDEAO, croit dur comme fer au dossier de demande d’adhésion du Maroc à la CEDEAO. «Je porterai cette candidature personnellement pour qu’elle puisse aboutir», a-t-il dit, faisant remarquer d’un autre côté que le grand soutien manifesté au sein de la CEDEAO pour cette candidature marocaine est basé généralement sur des raisons stratégiques, politiques économiques et culturelles. Il est à noter que MEDays 2018 connaît la présence de plusieurs personnalités de haut niveau, plus de 150 intervenants, décideurs, universitaires… venus du monde entier, mais aussi des représentants de la société civile pour discuter des thématiques et des évènements ayant bouleversé l’ordre mondial.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *