MedCop Climat Tanger: Les programmes de la Fondation Mohammed VI mis en avant

MedCop Climat Tanger: Les programmes de la Fondation  Mohammed VI mis en avant

Pour le grand bonheur des estivants l’opération Plages Propres connaît  cette année, la mobilisation de quelque 2.200 nageurs sauveteurs, 69 plages balisées, 54 centres de premiers soins gérés par des cadres médicaux et des volontaires du Croissant Rouge marocain.

Comme à son accoutumée, la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement a marqué de sa présence les travaux de la deuxième édition de la MedCop Climat en présentant son expérience de 15 ans en matière d’éducation au développement durable et son engagement pour l’environnement. Parmi ses plus importants programmes mis en avant lors de cet événement, celui de «Plages Propres». Lancée en 1999 par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, cette opération qui n’était «alors qu’une simple opération de nettoyage et de propreté des plages, est aujourd’hui un programme environnemental complet, allant de la propreté à l’aménagement, en passant par la sécurité, l’animation, l’éducation et la sensibilisation», selon les responsables de cette belle initiative.
Vu l’importance de ce programme, la Fondation a rapidement fédéré autour de celui-ci les communes du littoral, qu’elles soient rurales ou urbaines, la Direction générale des collectivités locales, la société civile et des partenaires économiques de premier plan. En se basant sur des données de la Fondation, 29 entreprises publiques et privées soutiennent ainsi 44 communes. Le nombre des plages du programme s’est accru rapidement et la fréquentation est allée de pair : en 2015, les plages avaient reçu plus de 100 millions de visiteurs sur l’ensemble de l’été. «89 plages du Royaume, de Saïdia à Dakhla, participeront cet été 2016 à ce programme», poursuit la source.

Pour le grand bonheur des estivants, cette opération connaît, cette année, la mobilisation de quelque 2.200 nageurs sauveteurs, 69 plages balisées, 54 centres de premiers soins gérés par des cadres médicaux et des volontaires du croissant rouge marocain,… Elle prévoit des animations et des activités d’éducation au développement durable qui seront axées cet été sur l’information des estivants, notamment les plus jeunes, sur la COP22 qu’accueille le Maroc et sur les effets des changements climatiques.
Il est à rappeler qu’en plus des plans d’utilisation et de gestion des plages, un manuel pilote d’aménagement et de gestion des plages a été élaboré en 2015.
Des sessions d’information et de formation de trois jours chacune à l’utilisation de ce manuel ont eu lieu, en partenariat avec la Direction générale des collectivités locales, du mardi 26 avril au jeudi 2 juin, pour 120 responsables techniques chargés de la gestion des plages de 56 communes littorales relevant de 25 wilayas et préfectures. «Le programme Plages Propres s’est intéressé à l’ensemble du littoral, de la plage à l’arrière-plage», tient à préciser la Fondation.

Concernant le précieux Pavillon Bleu, 22 plages propres auront droit de le hisser, contre 23 en 2015. «Un léger recul parfaitement assumé : le Pavillon Bleu a revu sa grille de critères, devenue beaucoup plus exigeante», ajoute la même source, faisant remarquer que «les Trophées Lalla Hasnaa littoral durable, dont la 2ème édition a été lancée au mois d’avril, sont une source de motivation supplémentaire».

Outre «Plages Propres», la Fondation a présenté, lors de cette MedCop le programme «Clef Verte», dont le jury national attribue, en 2016, ce label à 80 établissements d’hébergement touristique au Maroc. «Ils sont labellisés «Clef Verte» , écolabel international destiné à récompenser les hôtels, villages de vacances, maisons d’hôtes, auberges, gîtes, écolodges, fermes d’hôtes,… qui se sont engagés dans une démarche environnementale dynamique», selon la Fondation. Il y a lieu de citer aussi que la Fondation a présenté son troisième programme Éco-Écoles lors d’un autre atelier, programmé dans le cadre de cette MedCop.
Il s’agit d’un outil pédagogique international, dont l’objectif est d’inculquer aux écoliers les notions de développement durable, des comportements et modes de vie respectueux de l’environnement. Cette année, des comités régionaux se sont d’abord rendus sur le terrain, munis de fiches d’évaluation normalisées remises par la Fondation, et ont évalué, dans 12 régions du pays, les 119 écoles candidates au Pavillon Vert et ses certificats argent et bronze. «Ces évaluations ont ensuite été traitées par le comité national qui a octroyé le Pavillon Vert à 62 écoles, contre 53 l’année passée», selon la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *