Médi Télécom : La confiance prime

S’il y a une expression qui qualifie les rapports entre Médi Télécom et ses partenaires, c’est bien celle de «confiance». C’est ce qui ressort des interventions aussi bien du président-directeur général de Médi Télécom Sâad Bendidi que du directeur général Ramon Encisco. Et l’occasion ? C’est le deuxième anniversaire de l’implantation de l’enseigne au Maroc. C’est également le moment de dresser un bilan et de communiquer les perspectives. L’aspect ressources humaines fait partie intégrante des facteurs d’optimisation du programme d’investissement. De vastes plans de formations ont été initiés. Ce sont plus de 650 collaborateurs, dont la moyenne d’âge est de 29 ans.
Sur le total des effectifs, 35% représentent la gent féminine et 44% sont détenteurs de diplômes supérieurs. Les expatriés ne sont qu’au nombre de 28 personnes, le reste est constitué de nationaux. Le réseau de l’opérateur privé couvre plus de 80 % de la population. Les intervenants ont insisté sur leur tenue des engagements dictés par les stipulations du cahier des charges, maintenus depuis deux années maintenant. Les dirigeants mettent en avant «le réseau performant répondant aux plus hauts standards internationaux de qualité et de sécurité». Avec ses 38% de parts de marché, la marque entend mettre en place des procédures répondant aux norme internationale de qualité ISO 9001/2000.
Le déploiement de Médi Télécom sur le territoire national comprend deux grossistes, onze distributeurs, quatre grandes surfaces et plus de 3000 points de vente de cartes de recharges récencés. En matière de distribution, le renouvellement des contrats avec les 11 intervenants s’établit dorénavant sur une durée de 4 années, au lieu des deux années précédentes. Le premier accord s’est réalisé sous la forme de convention de start up. Les stipulations de ce récent accord vise à « offrir une meilleure visibilité à ses distributeurs, ce qui justifiera leurs investissements futurs ».
Les partenariats avec les équipementiers comme Siemens et Ericsson se sont effectués sur la base d’antécédents expérimentaux en Europe et notamment en Espagne et au Portugal. Cette association s’est concrétisée tout particulièrement en matière d’installation des moyens de transmission avec les deux marques européennes.
Actuellement, est à l’ordre du jour en collaboration avec ses mêmes équipementiers, un projet d’architecture technologique pour un modèle de GPRS. Ce qui se traduira la mise à disposition de données permettant l’utilisation de nouveaux standards tels le Enchanced Message System (EMS), le Multimédia message système ou le Mobile Mobility and Sound System (MMS). Des entreprises marocaines ont été interpellées pour la mise en exécution de ses applications.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *