Méditel : 5 MMDH de chiffre d’affaires

En 2007, Méditel a réalisé un chiffre d’affaires de 4,926 milliards de dirhams. Marquant ainsi une hausse de 5 % par rapport à l’exercice 2006. Pour sa part, l’EBITDA a progressé de 9,3 % à pour s’établir à 2,271 milliards de dirhams, portant la  marge d’EBITDA à 46,1%.
En 2006, Méditel a réalisé un chiffre d’affaires de 4,727 milliards de dirhams. En termes de chiffre d’affaires net, la progression a été de 9 % par rapport à 2005. Le résultat net a atteint les 458 millions de dirhams, soit une hausse de 266 % pour la même période de comparaison.
Tirant profit de l’appréciation des ventes des cartes pré-payées, la base clientèle du mobile s’est élargie, selon la lettre de BMCE capital bourse. Ainsi, la base clientèle du mobile a enregistré une croissance de 28,9 % pour atteindre 6,665 millions d’abonnés, avec 1,496 millions de lignes additionnelles nettes sur la seule année 2007. Dans ce contexte, la part de marché du deuxième opérateur télécoms se fixe à 33,5%. Selon la même source, l’ARPU se limite à 69,3 dirhams, en baisse de 23,1% par rapport à 2006, en raison de l’importante expansion de la base clientèle, de la hausse de la proportion des clients générant un faible ARPU et de l’exacerbation de la concurrence notamment suite à l’entrée du troisième opérateur. Pour sa part, le MOU (Minutes of use) s’effrite de 4,6% s’élevant à  49 minutes à fin 2007. «Dans un contexte concurrentiel exacerbé, Meditelecom conforte sa position de challenger capitalisant sur  l’étendue et sur la qualité de son réseau GSM au Maroc», selon les analystes de BMCE capital bourse.
En effet, pour l’exercice 2007, la stratégie de Méditel s’est base sur quatre axes : l’innovation, le haut débit, la portabilité des numéros et Forsa.
«Forsa » (occasion) est le pôle low cost de cet opérateur crée pour
« démocratiser l’utilisation de la téléphonie mobile ».
Pour cette année, Méditel a lancé les solutions 3 G. 
« L’idée est que l’offre 3G de Méditel apporte des réponses très pointues, extrêmement différenciées permettant de tirer tout le marché vers le haut. Et il faut dire que la 3G sera à l’Internet ce que fût la libéralisation des télécoms au mobile : une réussite totale. Et la réussite, c’est aussi bien le nombre des offres proposées que le processus de création de valeur que cela induit pour nos clients », avait annoncé Inigo Serrano, directeur général de Méditel, dans un entretien accordé à ALM, le 18 janvier dernier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *