Méditel: Vers la démocratisation du segment entreprise

Méditel: Vers la démocratisation  du segment entreprise

Créer plus de proximité avec les clients professionnels est la mission entreprise par Méditel. Le roadshow de l’opérateur téléphonique a démarré vendredi ayant pour première escale Marrakech. Les équipes de Michel Paulin sont parties à la rencontre des entreprises de la région pour être plus à leur écoute et développer davantage de relations. Invité du jour : entreprises hôtelières et agroalimentaires de Marrakech et Agadir. «Cette approche vient réitérer notre engagement pour le monde de l’entreprise. Le but étant de démontrer à l’ensemble de nos collaborateurs nos investissements sur le plan national et leur faire part de notre accompagnement conseil pour le choix de leurs solutions de communication», explique à ALM Michel Paulin, directeur général de Méditel.

L’intérêt porté par Méditel au monde de l’entreprise ne relève pas du hasard. Le segment reste jusque-là inexploité. Sur le plan national, le marché ne croît pas beaucoup comparativement aux segments traditionnels de la télécommunication. Méditel vient donc avec une vision plus claire : démocratiser le service à toutes les structures entrepreneuriales. «Nous voulons atteindre la même démocratisation obtenue sur le segment téléphonie.

Le segment entreprise est un monde extrêmement vaste et complexe. La réussite de la démocratisation ne peut passer qu’à travers le développement d’offres à la fois généreuses et accessibles par tous», souligne le directeur général de Méditel. L’enjeu est double pour l’opérateur. En dehors d’assurer une bonne qualité de service, Méditel s’engage à améliorer le positionnement des entreprises nationales, et ce dans un contexte économique de plus en plus compétitif. «On veut rendre les entreprises beaucoup plus compétitives et beaucoup plus productives en ayant des outils télécoms beaucoup plus performants et à la pointe», explique, pour sa part, Abderrahmane Mounir, directeur central entreprise chez Méditel.

L’innovation est le cheval de bataille de l’opérateur. Pour ce faire, un programme de modernisation des infrastructures est sur les rails. 4 milliards de dirhams sont donc débloqués pour moderniser à la fois les sites radio et fibres optiques Méditel dans tout le Royaume. Marrakech se veut donc la première grande ville du Royaume à avoir bénéficié de ce programme au même titre qu’Essaouira, Taroudant, Nador, Oujda, Tanger et Casablanca. Si les travaux sont en cours dans la région de Rabat, Agadir se veut une étape déterminante pour l’investissement de Méditel qui se clôturera fin 2015.

La capitale du Souss-Massa-Drâa est une escale décisive pour l’opérateur qui veut offrir aux participants à la Coupe d’Afrique des Nations, prévue du 17 janvier au 8 février 2015, une bonne connectivité. La modernisation du réseau se fait en fonction des perspectives du marché. Méditel déclare être prête pour la 4G, et ce dans l’attente de la décision du régulateur. «Bien qu’on ne connaisse toujours pas les conditions de la 4G, nous nous apprêtons à cette nouveauté tout en prenant en considèration son développement futur», nous confie M. Mounir. Méditel s’apprête également au déploiement de l’Internet ADSL.

Ce projet tant attendu reste tributaire des nouvelles conditions de découpage. Se référant à Méditel, les conditions actuelles ne sont pas favorables. Pour assurer la faisabilité, l’opérateur est en étroite concertation avec l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) et Maroc Telecom qui détient le monopole sur ce marché.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *