Méditelecom : Le moral au beau fixe

Méditelecom : Le moral au beau fixe

C’est à des dirigeants des grands jours de l’opérateur des télécommunications, Méditelecom, auxquels les représentants des médias nationaux ont eu à faire face, le mardi 19 juillet 2005. Et pour cause : deux événements marquants dans la jeune histoire de la société ont été livrés. En premier, la prorogation pour 10 ans de la licence mobile, jusque dans vingt ans, en 2024. Le second, le plan de déploiement dans le fixe, suite à l’octroi à Méditelecom de la licence de téléphonie fixe.
Cette occasion fut aussi pour le président de son Conseil d’administration, Othman Benjelloun, de rappeler la justesse du regard de ceux qui ont cru, dès le départ en Méditelecom, désormais derrière un éclatant succès commercial et, également, culturel au Maroc. « En fait, Méditelecom aura, par son arrivée sur le marché des Télécommunications, contribué à modifier en profondeur les relations au sein de la société marocaine, permettant une véritable démocratisation d’un attribut de la modernité du 21ème siècle que représente le téléphone mobile », estime le président Benjelloun. Ainsi, en 5 années d’existence, Méditelécom aura tenu son engagement envers l’Etat marocain, envers ses clients, et vis-à-vis de l’économie et de la société marocaines. 
Pour preuve, selon le président de Méditelecom, désormais un Marocain sur 3 dispose d’un mobile, compte tenu du chiffre agrégé des 10 millions de clients des deux opérateurs Télécoms, alors qu’au moment où le second opérateur pénétrait le marché, un seul Marocain sur 200 en disposait, puisque seuls 132.000 privilégiés avaient un Mobile. Autre apport, Méditelecom a œuvré à faire baisser significativement les prix des communications qui furent divisés par 5.
Au niveau national, en accélérant le développement de la téléphonie mobile au Maroc, en compétition avec l’opérateur historique, le surplus de croissance du PIB marocain induit s’élève à 1,8%, estimé à partir du niveau atteint par le taux de pénétration de la téléphonie, soit 30%.
Actuellement, le nouveau défi lancé sur le fixe promet des performances égales à celles du mobile, pour le grand bien du pays. Ainsi, le plan de déploiement de l’opérateur prévoit, à terme, la couverture de 59 villes. 6 centres background sont prévus. 222 sites Wimax ( la téchnologie adoptée par l’opérateur) seront déployés. Le réseau de fibre optique à déployer est de 992 Km. «Pour l’instant, les appels d’offres sont lancés. L’optimisation de notre parc actuel permettra un déploient rapide. Pour la fibre optique, nous n’avons pas encore arrêté notre approche, tenait à préciser Miguel Menchen, directeur général de Méditelecom. Méditélécom est déterminé à devenir l’opérateur intégré de services  télécoms le plus avancé au Maroc  en s’appuyant sur de multiples leviers pour  développer le marché de la téléphonie fixe au Maroc, tout en engageant des  investissements conséquents à l’horizon 2010, soit 4 à 5 milliards de DH,  permettant la création de 1500 à 2000 emplois directs et indirects.
Le cumul des investissements consentis par l’opérateur fait état de 20 milliards de dirhams environ, pour plus de la moitié, cette somme l’ayant été pour l’acquisition de la licence de téléphonie mobile. Méditelecom est derrière la création de 50 entreprises qui travaillent, désormais, exclusivement, ou presque, avec Méditelecom. Un réseau a été constitué, de distributeurs professionnels, composé de plus de 1100 points de vente, répartis dans 300 grandes et petites villes du Royaume et 4000 points de publiphonie ont été installés.
Pour réussir sa stratégie visant l’extension de son réseau téléphonique,  Méditel ne reste plus confiné dans les zones urbaines, mais il a mis au point  un circuit de services destiné à généraliser l’utilisation du mobile dans le  monde rural pour contribuer à la démocratisation de la communication au Maroc.
«Cette expansion vers le monde rural opérée par la direction générale de Méditel vient compléter une stratégie destinée à impacter des secteurs clés du progrès de la société marocaine, comme l’éducation pour toucher le plus grand nombre de segments de la population marocaine », affirme Moncef Belkhayat,  directeur commercial de Méditel. 
Par contre, au delà de l’engagement réitéré suite à l’investissement de Méditelecom, Othmn Benjelloun a tenu à adresser un message de mobilisation accrue pour un Maroc qui gagne, un Maroc qui avance et relève des défis. « Pour ma part, je réitère l’entière mobilisation du Groupe que je représente et mon implication et mobilisation personnelles, afin qu’à travers des success stories comme celle de Méditelecom, nous continuions d’entreprendre, d’investir, d’offrir des opportunités d’épanouissement pour la jeunesse talentueuse de ce pays, reflétant l’absolue confiance placée dans le présent et l’avenir du Maroc, de ses institutions et de ses gouvernants. La confiance est, en effet, notre arme absolue », tient à affirmer Othman Benjelloun. L’engagement de son groupe, renseigne assurément sur cette forte conviction. Reste à espérer, par ses temps de doute, qu’elle fasse des émules !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *