Méridien-KTH : Le divorce officialisé

Rebondissement dans l’affaire Méridien/KTH-KTI. Si en début d’année, les deux entités avaient indiqué dans un communiqué conjoint, diffusé en mars dernier, qu’elles ont convenu de ne pas mettre fin au contrat de gestion qui les liait, voilà qu’aujourd’hui, qu’elles officialisent leur divorce. En effet, à partir du 4 août prochain, la chaîne hôtelière Méridien n’assurera plus l’assistance commerciale pour le compte du groupe marocain KTH/KTI.
Concrètement, les hôtels appartenant à ce groupe à savoir La Tour Hassan (Rabat), les Mérinides (Fès) et le Berbère Palace (Ouarzazate) ne seront plus sous l’enseigne de la chaîne du Méridien. Auprès du Méridien Casablanca, les langues se délient difficilement autour de cette séparation. On souligne que ce divorce se justifie pour des raisons stratégiques qu’on refuse de dévoiler pour le moment. On a essayé de contacter les responsables de KTH/KTI pour disposer de plus amples informations sur leur version des choses. En vain. On apprend tout simplement qu’une conférence de presse sera organisée incessamment pour faire le point sur cette séparation. Pour l’heure, le communiqué diffusé à cet effet souligne que cet accord de spéciation a été décidé en commun accord et à l’amiable.
Reste maintenant à savoir quel le groupe qui se chargera de l’assistance commerciale des établissements hôteliers de KTH-KTI. On n’a pas pu vérifier si le groupe Accor était dans la course. En attendant, plusieurs professionnels du tourisme n’arrivent toujours pas à comprendre les raisons du divorce entre le Méridien et KTH-KTI. Certains vont jusqu’à parler d’un coup dur pour l’industrie hôtelière.
Pour d’autres, plus proches du dossier, avancent que les performances du Méridien ne correspondent pas à ses engagements pris au départ. Ce qu’a toujours renié en bloc la direction du Méridien qui avance que tous les indicateurs sont au vert. Alors pourquoi en arriver là ? KTH-KTI aurait-elle trouver un meilleur gestionnaire que le Méridien ? Autant de questions qui restent pour le moment sans réponses convaincantes.
Pour l’heure, les responsables du Méridien refusent de parler de l’impact de ce divorce sur leur présence au Maroc. Le risque, c’est que cette chaîne peut être distancée par ses concurrents, à savoir les majors de l’hôtellerie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *