Métro de Dubaï : les Japonais suspendent les travaux faute de paiement

Métro de Dubaï : les Japonais suspendent les travaux faute de paiement

Les sociétés japonaises qui construisent le métro de Dubaï, aux Emirats arabes unis, ont décidé jeudi de suspendre les travaux du fait de retards de paiement, ont indiqué des sources industrielles nippones. Sont concernés le groupe d’industrie lourde Mitsubishi Heavy Industries (MHI), les entreprises de construction Obayashi et Kajima ainsi que la maison de commerce Mitsubishi Corporation, tous membres d’un consortium qui comprend aussi la société turque Yapi Merkezi. «Il semble en effet que le travail soit arrêté sur place», a déclaré à l’AFP une source proche du dossier, sous le couvert de l’anonymat, confirmant une information publiée plus tôt par le quotidien Nikkei. Officiellement, les groupes intéressés ont toutefois évoqué un simple «ralentissement» des travaux. «Nous ralentissons le rythme du chantier pour rediscuter les termes du contrat», a reconnu un porte-parole d’Obayashi, Toshitaka Kawahara. MHI a indiqué lui aussi que le chantier était «ralenti». En ce qui concerne Mitsubishi Heavy précisément, une première phase des travaux a été achevée et la deuxième doit démarrer lorsque seront réalisées les infrastructures supplémentaires préalablement requises, a précisé un porte-parole de MHI.
De fait, MHI n’a pas formellement décidé de stopper ses activités sur place, mais attend la réalisation de ces infrastructures pour pouvoir continuer à travailler selon le programme prévu, a-t-il expliqué. Les quatre groupes nippons ont bénéficié en 2005 d’une commande de 490 milliards de yens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *