M’Hamed Merini : «Le projet nécessitera un investissement de l’ordre de 2,5 milliards DH»

ALM : On vient d’assister au lancement d’un grand projet de développement qui permettra à Oujda de renforcer son attractivité urbanistique dans les domaines professionnels et résidentiels. En quoi consiste cette réalisation ?
M’Hamed Merini : Ce projet est ambitieux puisque nous intervenons sur le centre-ville dans le cadre de la requalification de ce qui était avant la friche de l’ONCF et qui se transformera en futur pôle industriel et logistique de l’ONCF. Cela s’inscrit dans une logique de cet Office qui délogera son activité fret vers le port sec de Bni Oukil. Le fait de déplacer les activités de maintenance et de fret qui se faisaient au centre-ville dégagera une importante emprise foncière de l’ordre de 30 hectares. Elle sera utilisée pour la création d’une nouvelle offre immobilière de manière générale mais aussi d’hôtellerie, d’activités commerciales et tertiaires, avec la création d’une nouvelle gare de voyageurs qui pourra accueillir jusqu’à huit millions de voyageurs par an.

Un tel projet avec de telles ambitions nécessitera une importante assise financière. Peut–on avoir une idée sur le montant de ces investissements ?
Le projet nécessitera un investissement de l’ordre de 2,5 MMDH, hors fonciers, et sera réalisé en quatre tranches et en quatre séquences. La première séquence à qui on a donné le nom de quais verts sera à vocation triple : résidentielle, tertiaire et commerciale avec une offre complète. En détail, elle sera constituée de 400 unités de logement, 14.000 m2 destinés et adaptés pour les besoins de la PME et les professions libérales. 3.000 autres m2 seront réservés à un commerce organisé sous forme d’une galerie marchande piétonne. C’est la phase qui vient d’être lancée par SM le Roi mercredi dans le cadre de la restructuration du centre-ville d’Oujda. Les travaux préparatoires seront achevés en septembre pour entamer la phase des travaux de construction pour une livraison définitive en 2013.

Vous avez évoqué quatre phases pour la réalisation de ce projet qui dotera le centre-ville d’Oujda d’une importante zone à attrait urbanistique et d’activités tertiaires. Comment seront conçues les trois autres tranches ?
En 2015, sera livré le pôle d’échange qui sera composé de la nouvelle gare qui sera adossée à un grand centre commercial et à un service hôtelier avec une grande esplanade de 20.000 m2 ouverts à la population de la ville. La troisième tranche sera livrée en 2017. Elle consiste en un pôle que nous avons nommé le quartier de la gare et qui sera un grand pôle tertiaire à vocation bureautique, hôtelière et commerciale. Quant à la quatrième phase qui bouclera le projet, elle sera achevée en 2019. C’est le parc habité et qui est un nouveau concept d’habitation au sein d’un parc végétal sur seize hectares avec le principe de la résidence sécurisée. Une zone avec des équipements propres de proximité en disposant de l’ensemble des composantes qui permettront à ses habitants de répondre à tous leurs besoins administratifs, commerciaux, sportifs et de détente. Et puisque cette zone se trouve à l’autre rive de Oued Ennachef, elle sera connectée avec l’ensemble de la ville grâce à deux ponts qui seront édifiés spécialement pour ce quartier et qui contribueront au renforcement de l’attrait urbanistique de la ville.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *