Microcrédit : Les Allemands font confiance à «Jaida»

Microcrédit : Les Allemands font confiance à «Jaida»

Un accord de coopération a été signé mardi 27 février à Rabat par le ministre des Finances et de la Privatisation Fathallah Oualalou et l’ambassadeur d’Allemagne Gottfried Haas. Cet accord est relatif à la participation de la banque allemande de développement "KFW" au  capital du fonds de refinancement des associations de microcrédit "Jaida". Créé en décembre dernier, ce fonds a notamment pour objectif de faciliter aux associations de microcrédit l’accès au financement, tout en drainant davantage de ressources privées vers ce secteur.
Lors de la cérémonie de la signature dudit accord, M. Oualalou s’est félicité de la qualité de la coopération maroco-allemande et exprimé la satisfaction du Maroc du soutien financier qu’apporte l’Allemagne au développement du Royaume.
Il a, par ailleurs, rappelé les efforts déployés par les pouvoirs publics pour la mise en place et l’amélioration du cadre juridique et institutionnel du secteur du microcrédit au Maroc, dont le développement constitue une priorité pour le pays et l’un des domaines privilégiés de coopération avec les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux.
Le niveau de développement croissant des opérations des associations de microcrédit a, selon lui, encouragé les pouvoirs publics à considérer ce segment comme partie intégrante du secteur financier en le soumettant à la supervision de la Banque centrale dans le cadre de la loi relative aux établissements de crédit et organismes assimilés. Il a précisé que cette mesure a permis le renforcement des mécanismes de contrôle et de supervision de ces associations et la sécurisation des opérations effectuées. Ceci favorisera l’accroissement de leur solvabilité et l’amélioration de leur crédibilité à l’égard des bailleurs de fonds, a-t-il ajouté.
L’ouverture du fonds "Jaida" à la contribution des bailleurs de fonds, a-t-il fait savoir, permettra, d’une part l’augmentation des fonds mobilisés au profit de ces associations par la réduction des coûts d’intermédiation et, d’autre part, l’amélioration de la coordination entre les bailleurs de fonds intervenant dans le secteur.
Ce secteur, a-t-il rappelé, a réalisé plusieurs performances : environ 670.000 bénéficiaires, dont 65 % sont des femmes, plus de 2600 postes d’emploi permanents et un taux de remboursement des prêts de plus de 98 % pour un portefeuille global de l’ordre de 1,7 milliard DH.
De son côté, l’ambassadeur d’Allemagne à Rabat a souligné l’intérêt que portent les autorités de son pays au développement du secteur du microcrédit au Maroc et à la coopération avec le Royaume en général.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *