Microsoft au service de l’Education

Microsoft au service de l’Education

Dans le cadre de la modernisation du système éducatif marocain, le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse (MENJ) et Microsoft Afrique du Nord ont signé lundi dernier à Rabat, une convention de partenariat ayant pour objet le développement des technologies de l’information au sein des établissements dépendant du MENJ.
Pour Microsoft, cet accord s’inscrit dans son programme «Partners in Learning» (Partenaires du savoir) déployé dans plusieurs pays et démontre une volonté de s’impliquer dans la dynamique du développement des technologies de l’information dans les écoles marocaines. Une question cruciale et déterminante pour l’avenir de l’éducation nationale, comme l’a bien souligné dans son allocution M. Karim Bernoussi, directeur régional de Microsoft Afrique du Nord : «Les enjeux de l’introduction des technologies de l’information dans le système éducatif sont multiples, ils permettront entre autres de contribuer à réduire le fossé numérique au Maroc, à aider les élèves, les enseignants et autres acteurs du monde de l’éducation à développer leurs compétences».
Toujours, selon le même responsable, ce protocole d’accord permettra de former un partenariat public-privé aux objectifs multiples. Ainsi, outre le fait de contribuer à l’introduction des nouvelles technologies de l’information et de communication dans l’enseignement public marocain, Microsoft Afrique du Nord fournira également les établissements scolaires en logiciels Microsoft pour leurs ordinateurs multimédia et assistera le personnel du MENJ en vue d’améliorer ses aptitudes en matière d’utilisation du matériel informatique. Pour cela, ce nouveau partenaire de l’Education nationale, s’engage à mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires. Concrètement, il s’agira de contribuer à la formation initiale et continue du personnel pédagogique et administratif du Ministère, de participer à l’élaboration des contenus pédagogiques, apporter une assistance à la mise en place d’infrastructures informatiques, ou encore du transfert des compétences au département Informatique du ministère. En termes de matériel software, la filiale marocaine de la firme informatique proposera des contrats pour la souscription aux logiciels Microsoft et permettra au personnel du MENJ d’acquérir ses produits à des tarifs préférentiels.
Pour leur part, les écoles disposant des logiciels Microsoft faciliteront aux élèves l’accès au savoir, ce qui les aidera amplement, que ce soit dans le cadre de leurs études ou pour leur propres connaissances.
Selon le même responsable précité, cet accord n’est que le début de tout un processus d’échange entre secteurs public et privé. Il est enfin, à signaler que cette convention vient à juste titre concrétiser le levier 10 de la Charte nationale d’éducation et de formation dont les termes stipulent entre autres d’optimiser l’emploi des ressources éducatives et de tirer le meilleur parti des Technologies de l’information et de communication (TIC). Car, désormais, on ne parle plus de «NTIC» (Nouvelles Technologies…), mais de «TIC» tout simplement, puisque ces technologies sont de plus en plus usitées au quotidien et constituent surtout une composante fondamentale et impérative en matière de développement socioéconomique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *