Millennium Challenge Corporation/Compact II : Top chrono !

Le compact II est une occasion pour le Maroc de bénéficier d’une aide au développement via des projets structurants qui répondent aux standards internationaux.

De nouvelles générations de zones industrielles émergeront bientôt au Maroc. Un Fonds de promotion sera mis en place pour soutenir toutes initiatives, privées ou publiques, favorisant le nouveau modèle de gouvernance de zones industrielles. Il s’agit de l’une des actions phares prévues dans le cadre du compact II de la Millennium Challenge Corporation. Le nouveau programme de coopération liant le Maroc aux États-Unis a été présenté officiellement, jeudi 14 avril à Rabat, sous la présidence du chef de gouvernement Abdelilah Benkirane eet Dana Hyde, la présidente-directrice générale de la MCC. Une occasion pour le Maroc de bénéficier d’une aide au développement via des projets structurants qui répondent aux standards internationaux en termes de gestion environnementale et sociale ainsi que d’inclusion sociale.

Le deuxième Compact de la MCC au Maroc, portant sur un don américain de 450 millions de dollars et une contribution marocaine de 67,5 millions de dollars, vient répondre à un certain nombre de lacunes identifiées lors de l’élaboration de ce nouvel engagement.
Afin de favoriser une croissance qui réduit la pauvreté, le Maroc et la MCC ont conduit, en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD), une analyse des contraintes à la croissance économique. L’analyse menée sur le terrain a ainsi permis d’identifier d’importants défis. Citons à cet effet la faiblesse du capital humain et son inadéquation avec les besoins des entreprises, l’accès difficile au foncier pour les entreprises, ainsi que la rigidité du marché de l’emploi à l’embauche et au licenciement.

C’est à partir de ces enjeux que la MCC et le gouvernement ont décidé de bâtir deux chantiers durant les 5 années à venir. Il s’agit, entre autres de «l’éducation et la formation pour l’employabilité» et «la productivité du foncier» (voir page 5) dont l’exécution sera confiée à un établissement public marocain. En effet, le capital humain et le foncier se sont érigés en tant que priorités pour promouvoir la croissance et l’investissement privé au Maroc.

En ce qui concerne l’employabilité, les efforts seront consentis pour répondre aux besoins du secteur privé, notamment à travers l’amélioration de la qualité, la pertinence et l’égalité d’accès à l’enseignement secondaire et à la formation professionnelle. Le projet dédié au foncier vise, pour sa part, l’accroissement de la productivité, aussi bien rurale qu’industrielle ainsi que de l’investissement privé.
Rappelons que l’adoption du Compact II intervient après le succès du premier programme étendu sur la pérode 2008-2013 et ayant porté sur un financement de 697,5 millions de dollars. L’éligibilité du Maroc à un deuxième compact a répondu à des critères exigés par la Millennium Challenge Corporation, en l’occurrence la bonne gouvernance, les libertés économiques et l’investissement dans le capital humain.

compact2

Ils ont dit…
Abdelilah Benkirane, chef de gouvernement

Pour le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, l’aboutissement à un deuxième programme de coopération (Compact II) traduit la détermination des deux parties à renforcer leurs liens de coopération. Selon lui, l’éligibilité du Maroc à ce Compact II conforte les réalisations importantes accomplies par le Royaume dans plusieurs domaines, notamment la bonne gouvernance, la libéralisation économique et l’investissement dans le capital humain qui sont les critères-clés retenus par la Millennium Challenge Corporation (MCC). En ce sens, il a signalé que l’importance de ce programme ne réside pas uniquement dans le montant alloué, mais surtout dans la qualité des projets structurants ciblés et la pertinence de l’approche et des mécanismes adoptés, en termes d’élaboration, d’exécution, de suivi et d’évaluation. Pour lui, les deux projets tirent leur importance du fait qu’ils s’inscrivent dans le cadre des plans stratégiques adoptés dans plusieurs secteurs concernés par le programme de coopération. Enfin, M. Benkiran a réitéré la détermination du gouvernement à réunir toutes les conditions nécessaires pour faire aboutir ces projets et à en consolider les acquis pour les valoriser et en assurer la durabilité et l’impact positif sur les parties cibles.

Dana Hyde, présidente-directrice générale de la MCC

La présidente-directrice générale de la Millennium Challenge Corporation, Dana Hyde, s’est félicitée de la coopération spéciale entre son institution et le Maroc qui vient de se renforcer par la signature d’un deuxième programme, dont la mise en œuvre ouvre un nouveau chapitre dans les relations entre les deux parties.
Aussi, rappelant les actions précédentes menées par la MCC dans nombre de secteurs productifs au Maroc, elle a fait part de la disposition de son organisme d’aide au développement à investir dans la ressource la plus précieuse du Maroc, en l’occurrence sa population.
Aussi a-t-elle souligné l’engagement de la MCC, via ce deuxième programme de coopération, à accompagner le Maroc dans ses efforts pour soutenir la croissance, accélérer la création de la richesse et de l’emploi et à conforter la compétitivité économique.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *